Dites-le avec des fraises !

[ad_1]

Be Nice, Meet People. Sois sympa et fais de belles rencontres !

Vous l’aurez certainement remarqué, une des particularités sur le site de Nice People, c’est l’arrivée des fraises. Fini les votes, les flashs, les clinks et les blings, chez Nice People maintenant on offre des fraises.

via GIPHY

La fraise a toujours fait partie du logo de Nice People parce qu’elle ressemble à un cœur flamboyant, que sa couleur rappelle la passion, l’amour. Charnue, elle évoque la sensualité. On dit même qu’elle est aphrodisiaque…

Désormais on peut se l’offrir sur le site.

Pourquoi me diras-tu ? Moi j’aimais bien le système de vote et de flashs, je pouvais en envoyer toutes la journée à la fille/mec qui me plaît.
OK mon coco, mais tu t’es mis à sa place de la fille/mec qui te plait ?
Recevoir des votes, des flashs et peut-être même des messages de ta part, elle/il peut prendre ça pour du harcèlement et finir par te trouver lourd(e) puis te mettre en liste noir.
Résultat : zéro chance de faire sa rencontre.

via GIPHY

En plus voter pour quelqu’un qu’on ne connaît pas, c’est un peu le principe de la foire aux bestiaux. Or sur Nice People on est tous des gens sympas et qui souhaitons faire de belles rencontres donc maintenant on va s’offrir des cadeaux sous forme de fraise.

Désormais, sur le nombre illimité de fraises dont tu disposes par jour, tu peux envoyer une seule fraise par jour aux différentes personnes qui te plaisent. L’objectif ? La personne à qui tu envoies une fraise t’intéresse réellement ! Si elle te plait vraiment, tu pourras lui envoyer une fraise chaque jour pour lui montrer ton intérêt. Tu reçois une fraise ? Sois assuré que tu fais partie d’une sélection et sois sympa avec celui qui te l’envoie. Si c’est un match : Fonce !

Le concept va encore évoluer bien sûr, mais désormais nous sommes en phase avec notre nouveau slogan : « Be Nice, Meet People » en français dans le texte : « Sois sympa et fais de belles rencontres »

Alors, n’hésite plus, envoie lui une fraise…

[ad_2]

Source link