on connaît l’affiche des demi-finales dames


Après des jours de compétition, quatre athlètes se sont qualifiées pour les demi-finales. Les matchs auront lieu le jeudi 8 juin 2023 sur le court central Philippe-Chatrier.

Roland-Garros touche à sa fin. Les quatre demi-finalistes dames de l’édition 2023 s’affronteront le jeudi 8 juin sur le court Philippe-Chatrier à partir de 15 heures. Deux matchs très attendus, qui verront s’opposer la Bélarusse Aryna Sabalenka (2ème mondiale) et la Tchèque Karolina Muchova (43ème mondiale), puis la Polonaise Iga Świątek (1ère mondiale) et la Brésilienne Beatriz Haddad Maia (14ème mondiale). À l’issue de ces deux rencontres, les vainqueures participeront à la finale le samedi 10 juin à 15 heures

Quelles joueuses françaises ont participé à Roland-Garros 2023 ?

Neuf joueuses de tennis françaises figuraient au tableau principal en simple dames à Roland-Garros en 2023. Il s’agit de :

  • Caroline Garcia, n°5 mondiale au classement WTA
  • Alizé Cornet, n°59 mondiale au classement WTA
  • Diane Parry, n°77 mondiale au classement WTA
  • Océane Dodin, n°121 mondiale au classement WTA
  • Clara Burel, n°122 mondiale au classement WTA
  • Jessika Ponchet, n°123 mondiale au classement WTA
  • Léolia Jeanjean, n°129 mondiale au classement WTA
  • Kristina Mladenovic, n°165 mondiale au classement WTA
  • Séléna Janicijevic, n°188 mondiale au classement WTA

Quatorze joueuses de tennis françaises ont tenté de remporter leur place aux qualifications en simple dames :

  • Elsa Jacquemot, n°175 mondiale au classement WTA
  • Chloé Paquet, n°181 mondiale au classement WTA
  • Alice Robbe, n°190 mondiale au classement WTA
  • Carole Monnet, n°197 mondiale au classement WTA
  • Harmony Tan, n°231 mondiale au classement WTA
  • Audrey Albie, n°243 mondiale au classement WTA
  • Margaux Rouvroy, n°278 mondiale au classement WTA
  • Alice Tubello, n°323 mondiale au classement WTA
  • Emma Lenne, n°396 mondiale au classement WTA
  • Emeline Dartron, n°405 mondiale au classement WTA
  • Fiona Ferro, n°462 mondiale au classement WTA
  • Loïs Boisson, n°485 mondiale au classement WTA
  • Daphnée Mpetshi Perricard
  • Nina Radovanovic

Deux joueuses de tennis-fauteuil françaises figurent au tableau principal en simple dames à Roland-Garros en 2023. Il s’agit de :

  • Pauline Deroulede
  • Emmanuelle Morch

Quel joueur est à l’honneur lors de Roland-Garros 2023 ?

5 juin 1983Yannick Noah remporte Roland-Garros et est toujours, à ce jour, le dernier tennisman français à avoir gagné le tournoi. C’est cette victoire historique que Roland-Garros célèbre lors de son édition 2023, qui a commencé le lundi 22 mai. Le premier hommage à l’athlète ? Renommer la journée des enfants, journée caritative qui se tient le samedi entre les qualifications et le tableau final et dont l’intégralité des bénéfices est reversé à l’association Fête le mur, la journée Yannick Noah Le 28 mai 2023, une fresque en l’honneur de l’athlète réalisée par l’artiste Jay Ramier, a également été dévoilée sur le mur du bâtiment des joueurs, rebaptisé bâtiment Yannick Noah 1983

En amont de la compétition, Amélie Mauresmo, directrice de Roland-Garros, a affirmé son envie de placer le tournoi sous le signe de l’émotion : “Chaque personne qui entre dans le stade pour assister à Roland-Garros, pour vivre Roland-Garros, doit avoir de l’émotion“, a-t-elle ainsi assuré aux journalistes présent-e-s dans les salons présidentiels le vendredi 21 avril. Pour ce faire, la semaine des qualifications (du 22 au 26 mai) renommée l’opening week, a été, cette année encore, l’occasion pour les fans de tennis d’assister aux entraînements de leurs athlètes favori-te-s sur le court Philippe-Chatrier entre 13 heures et 19 heures. Des animations (initiation à l’urban tennis et attraction panoramique) ont également été organisées dans les allées du stade au cours de cette première semaine de compétion. Autres nouveautés concernant le tournoi : les matchs de soirée commencent 30 minutes plus tôt, à 20h30, et sont précédés par un show inédit, tandis que les finales des simples dames et messieurs débuteront après une cérémonie d’ouverture, afin de les rendre vraiment inoubliables.

Actu à voir aussi ...  Ce soir à la télé : le nouveau film de Jacques Audiard - Actus Ciné

Quand et où a lieu Roland-Garros 2023 ?

Le prochain tournoi de tennis de Roland-Garros aura lieu du dimanche 28 mai au dimanche 11 juin 2023 à Paris, au stade Roland-Garros qui se situe dans le XVIème arrondissement, au 2, avenue Gordon Bennett. La compétition se déroule entre le court Philippe-Chatrier, équipé d’un éclairage une fois la nuit venue et d’un toit rétractable pour protéger la terre battue de la pluie le court Suzanne Lenglen, le court Simonne-Mathieu dont les tribunes hautes sont accessibles à tous les spectateurs, et des courts annexes où l’on peut notamment assister aux qualifs, au tournoi de double, ou encore au tournoi en fauteuil.

roland-garros-court
Le mythique court Philippe-Chatrier de Roland-Garros en 2009 © Guibbaud Christophe/ABACA

Qu’est-ce que le tournoi de Roland-Garros ?

Roland-Garros est un tournoi de tennis masculin et féminin qui a lieu chaque année à Paris à la fin du printemps. Il fait partie des quatre tournois du Grand Chelem, parmi lesquels l’US Open, l’Open d’Australie et Wimbledon. Pendant deux semaines, les meilleur-e-s joueur-euse-s de tennis du monde s’affrontent sur terre battue, jusqu’à la proclamation d’un vainqueur et d’une vainqueure en finale. Un tournoi de doubles, un tournoi junior, un tournoi en fauteuil et un tournoi des légendes ont également lieu pendant ces deux semaines de compétition.

Quelle est l’histoire du tournoi Roland-Garros ?

1891. L’Hexagone, épris de tennis, crée alors ses Championnats de France sur terre battue, qui se déroulent au Stade Français, au Parc de Saint-Cloud et au Racing Club de France. Le palmarès féminin, lui, remonte à 1897. Initialement réservé aux joueur.euse.s inscrit.e.s dans des clubs français, le tournoi s’ouvre aux étranger-ère-s en 1925, cinq ans après la création de la Fédération française de tennis. La compétition change de nom et devient les Internationaux de France. Suzanne Lenglen y excelle et remporte le titre 6 fois entre 1920 et 1926 tandis que Henri Cochet, René Lacoste, Jean Borotra et Jacques Brugnon, que l’on appelle les Mousquetaires, enchaînent les victoires entre 1922 et 1932. Ils remportent notamment la Coupe Davis en 1927, ce qui donnera à la France une raison de construire un stade d’au moins 10 000 places où ils pourront défendre leur titre en France : Roland-Garros. En 1968, le tennis se professionnalise et permet à Roland-Garros de prendre de l’ampleur. Le tournoi est le premier du Grand Chelem à s’ouvrir aux joueurs professionnels. Au fil des ans, il passe de cinq à dix, puis 18 courts pour une superficie de 8,5 hectares.

Actu à voir aussi ...  Gâteaux Squid Game - Recette ultra facile qui fait le buzz : Il était une fois la pâtisserie

Qui était Roland Garros ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Roland Garros n’est pas un célèbre joueur de tennis. Pourtant, Roland Garros, né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de la Réunion, est un sportif accompli qui s’est illustré au football, en rugby et en cyclisme notamment. Mais c’est l’aviation qui le passionne à partir de 1909. Le jeune homme, diplômé d’HEC et propriétaire d’une concession automobile à Paris, s’offre un avion qu’il apprend à piloter en autodidacte avant de passer son brevet. Sa passion : battre tous les records. Rien d’étonnant pour celui qui a fait graver sa devise sur les hélices de ses avions : “La victoire appartient au plus opiniâtre“. Mais la première guerre mondiale s’en mêle, pendant laquelle il s’engage et invente même une mitrailleuse qui tire à travers l’hélice. En 1915, il est fait prisonnier et reste en captivité pendant trois ans. En 1918, à quelques mois de la fin de la guerre, il s’échappe, puis retourne au combat, mais son avion est abattu le 5 octobre 1918. Alors, pourquoi donner au plus connu des stades français de tennis le nom d’un aviateur ? En fait, c’est Emile Lesieur, président du Stade Français et principal financeur du stade, qui le baptise ainsi. Roland Garros était son ami à HEC et avait parrainé son entrée au Stade Français plusieurs années auparavant.

roland-garros-maria-sharapova
Maria Sharapova en train de remporter la finale de Roland-Garros le 8 juin 2014 © Zabulon Laurent/ABACA

Qui sont les dernières gagnantes de Roland Garros ?

Parmi les grandes gagnantes de Roland-Garros, on peut citer la Française Suzanne Lenglen, qui a remporté la compétition à six reprises dans les 20’s, mais aussi l’Américaine Serena Williams, trois fois vainqueure, ou encore la Belge Steffi Graf, qui a soulevé la coupe six fois. Voici la liste des dernières femmes à avoir gagné le tournoi.

  • 2022 : la Polonaise Iga Swiatek.
  • 2021 : la Tchèque Barbora Krejcikova.
  • 2020 : la Polonaise Iga Swiatek.
  • 2019 : l’Australienne Ashleigh Barty.
  • 2018 : la Roumaine Simona Halep.
  • 2017 : la Lettone Jelena Ostapenko.
  • 2016 : l’Espagnole Garbiñe Muguruza.
  • 2015 : l’Américaine Serena Williams.
  • 2014 : la Russe Maria Sharapova.
  • 2013 : l’Américaine Serena Williams.
  • 2012 : la Russe Maria Sharapova.
  • 2011 : la Chinoise Li Na.
  • 2010 : l’Italienne Francesca Schiavone.
Actu à voir aussi ...  Pommes de terre quadrillées ou pommes de terre croisillons

Combien remportent les gagnant-e-s de Roland-Garros ?

Depuis 2007, la parité est totale à Roland-Garros concernant le prize money. Les joueuses gagnent donc le même montant que les hommes pour une dotation totale (simple et double messieurs et dames) qui s’élève à 49,6 millions d’euros en 2023. Voici pour les simples messieurs et dames les dotations.

  • Vainqueur-e : 2 300 000 euros
  • Finaliste : 1 150 000 euros
  • Demi-finaliste : 630 000 euros
  • Quart de finaliste : 400 000 euros
  • Huitième de finaliste : 240 000 euros
  • Troisième tour : 142 000 euros
  • Deuxième tour : 97 000 euros
  • Premier tour : 67 000 euros
roland-garros-serena-williams
Serena Williams le 7 juin 2015 à Roland-Garros © Zabulon Laurent/ABACA

Qui crée les trophées de Roland-Garros ?

Surnommé la coupe des Mousquetaires, le trophée masculin de Roland-Garros n’a pas changé depuis 1981. Une récompense en argent massif de 14 kg, 40 cm de hauteur et 44 cm de diamètre réalisée par la maison de joaillerie française Mellerio. Les femmes, elles, reçoivent la coupe Suzanne-Lenglen, une coupe offerte par Nice à la joueuse et prêtée pendant des années par la ville, puis reproduite à l’identique depuis 1987 par Mellerio dans une version de 5,3 kg, 40 cm de hauteur et 30 cm de largeur. Si les versions originales de ces coupes sont conservées par la FFT, des répliques sont offertes aux champion-ne-s chaque année.

À quand remonte le logo de Roland-Garros ?

Il naît en 1985, puis est revisité en 1991 sous la forme arrondie d’une balle sur laquelle se croisent le blanc (le filet et les lignes du court), l’ocre et le vert (le stade). Y apparaît en majuscule les initiales RG dans deux couleurs distinctes pour symboliser les adversaires.

D’où vient la terre battue de Roland-Garros ?

Ce serait deux jumeaux, Ernest et William Renshaw, qui, à Cannes où ils passent leur été, décident de recouvrir le gazon de leur terrain de tennis d’une poudre provenant du broyage de pots en terre cuite. Ainsi, le court est beaucoup plus résistant et ne brûle pas sous les rayons du soleil. En 1927, lorsque Roland-Garros est en construction, Emile Lesieur et Pierre Gillou, maître d’œuvre du chantier, font appel à un paysagiste propriétaire d’une briqueterie pour concevoir les terrains. Des canaux souterrains à 50 cm de la surface du court, une couche de pierre, une couche de gravillons, du mâchefer, du craon calcaire et enfin de la brique pilée… Voici ce qui recouvre alors le court Philippe Chartier. Désormais, la terre battue des terrains de Roland-Garros nécessite “seulement” 1,5 tonnes de brique pilée et est devenue la signature de ce tournoi adoré des spectateur-ice-s français-es.



Source link