“Je m’en suis sorti sans traitement”



Depuis 1 an, l’humoriste Jérémy Ferrari s’exprime ouvertement sur son alcoolisme et sa santé mentale. Un quotidien qu’il livre à cœur ouvert une fois de plus sur le plateau de France 2 dans l’émission “Télématin”, ce lundi 13 mars.

Il n’est jamais évident de parler de sujets sérieux et personnels lorsque notre métier est de censé faire rire un public. C’est ce que fait pourtant Jérémy Ferrari. L’humoriste, actuellement en tournée avec son spectacle Anesthésie Générale n’a pas peur de parler en interview de ses problèmes d’addictions (il est alcoolique) et de ses troubles psychiatriques. Une partie de sa vie qu’il avait décidé de cacher avant de s’en faire un porte-parole.

Il était invité de Télématin le 13 mars 2023.

Il a fait une tentative de suicide à cause de l’alcool

Dans une précédente interview donnée à Konbini en mars 2022, l’humoriste était revenu sur son addiction à l’alcool. Il précisait alors que celle-ci était présente depuis longtemps et qu’il pensait avoir “toujours été alcoolique“. Une situation que Jérémy Ferrari arrive à accepter et sur laquelle il peut prendre du recul aujourd’hui mais qui n’est pas sans laisser de traces… Malgré les apparences et sa facilité à cacher les effets secondaires des boissons alcoolisées sur lui, il racontait un passé douloureux : “J’arrive à ce que ça ne se ressente pas dans le travail. J’arrive, mais pas toujours, à ne pas boire avant de monter sur scène… et de là, j’arrive à cette tentative de suicide.”

L’humoriste révélé par Laurent Ruquier, qui a voulu mettre fin à ses jours, commentait alors la scène en évoquant son instinct de survie comme sauveur de la situation : “Au moment où je sens que je glisse, je pense que c’est tout simplement mon instinct de survie qui revient à ce moment-là, qui me met comme un électrochoc.” 

Actu à voir aussi ...  Noël en famille, Couvre-feu à 20h, Pas de 31...

Sauvé sans traitement

C’est à partir de cet événement que Jérémy Ferrari se plie à une cure de désintoxication. Une manière d’avoir un diagnostic valide par des professionnels de la santé. Débarrassé de son addiction à l’alcool, même s’il pense être alcoolique à vue, il a fait des confidences supplémentaires sur le plateau de Télématin, évoquant son spectacle qu’il va jouer l’an prochain sur la scène immense de l’AccorArena de Paris : “Quand vous faites une cure de désintoxication et que vous comprenez que vous avez une liste de maladies invisibles, des maladies psychiatriques, et que vous comprenez qui vous êtes de manière un petit peu plus sincère, vous avez envie de le partager avec les gens qui vous ont accompagné. Moi, j’ai grandi avec le public. J’ai 37 ans, ça va faire 12 ans que je suis sur scène avec les gens. (…) Je m’en suis sorti sans traitement, pratiquement uniquement avec la parole.”

Une vision optimiste malgré le fait que l’humoriste indique : “Je ne serai jamais guéri. Je serai toujours alcoolique.” Une lutte qu’il compte bien gagner grâce à “l’hygiène de vie” jugée pour lui comme “primordiale” et que “grâce à la parole” il se sent aujourd’hui libéré. Preuve en est, les 9 et 10 mars 2024, ce sera devant plus de 20 000 personnes que Jérémy Ferrari démontrera que son humour et sa personnalité combattive sont plus fortes que tout.



Source link