3 hommes condamnés (à des peines ridiculement faibles) pour son viol



Shaïna Hansye a été tuée, brûlée vive alors qu’elle était enceinte, à Creil. Plus de deux ans après le drame, plusieurs hommes accusés de l’avoir violée ont été condamnés. Où en est l’affaire ? Quid du suspect principal ? Récit de l’atrocité…

[Mis à jour mercredi 2 mars à 10h20] Déjà plus de deux ans que l’horreur s’est produite. Le 25 octobre 2019, Shaïna, adolescente de 15 ans, avait été poignardée et brûlée vive à Creil alors qu’elle était enceinte. Le tribunal correctionnel de Senlis, dans l’Oise, a condamné le 1er mars trois des quatre mis en examen à de la prison avec sursis pour le viol de Shaïna, survenu deux ans avant sa mort. Deux d’entre eux ont écopé de 8 mois de prison avec sursis, le troisième a été condamné à un an d’emprisonnement avec sursis, et le quatrième a été relaxé. Tous étaient poursuivis pour “agressions sexuelles, violences en réunion et enregistrement d’images pornographiques d’une mineure“. L’un d’entre eux était, de surcroît, accusé d’avoir fait subir à la victime des “pressions graves” pour obtenir des faveurs sexuelles.

Shakill Hansye, le père de Shaïna, est déçu du verdict. “Je ne suis pas satisfait à 100 %. Ils ont été condamnés mais les peines sont si faibles, ils vont pouvoir poursuivre leur vie comme si de rien était. Je sais bien qu’ils sont mineurs et qu’il faut en tenir compte mais ils ont sali ma fille“, a-t-il déclaré après le procès, selon 20 Minutes. Quant au procès pour le meurtre de l’adolescente, dont le suspect principal, le petit-ami de la victime, a été mis en examen et placé en détention, il devrait avoir lieu prochainement.

Actu à voir aussi ...  le gouvernement adapte le baccalauréat au covid

Shaïna : ses proches lui rendent hommage

En octobre 2021, deux ans après le drame, une centaine de personnes se sont réunies dans la ville où a été tuée la jeune fille, pour lui rendre hommage. Ses parents ont déposé des fleurs blanches et son frère Yasin Hansye a rappelé que Sheïna avait subi de nombreuses souffrances au cours de sa courte vie. Elle avait notamment été violée deux ans avant de mourir. “Nous avons tout fait pour qu’elle soit la jeune femme qu’elle a toujours voulu être: libre. Mais malheureusement des individus en ont décidé autrement et ont décidé d’éliminer ma sœur“, a-t-il déclaré.

Shaïna Hansye, victime d’un viol collectif

Shaïna Hansye avait été tuée sauvagement alors qu’elle était enceinte de quelques jours, en étant poignardée plusieurs fois, puis brûlée vive, dans la cité du plateau Rouher, à Creil, où elle résidait. Mais l’horreur débute en 2017, lorsque la jeune fille est violée par trois hommes au fond d’une polyclinique à l’abandon, alors qu’elle n’a que 13 ans, raconte Le Monde.

Quelques semaines avant le viol, elle rencontre un homme à la sortie de son collège. Ils communiquent via les réseaux sociaux, montre d’abord un côté affectueux pour gagner son cœur… Mais il commence très tôt à la frapper, puis la force à se déshabiller et prend des photos d’elle dénudée. Il la pousse alors au chantage: soit elle accepte d’avoir un rapport sexuel avec lui, soit il diffuse les clichés. 

“Un jour, je vais te tuer” : coups, humiliations et menaces

Bien malgré elle, Shaïna cède et se rend avec sa meilleure amie, Maeva, dans l’ancienne polyclinique où il lui donne rendez-vous. C’est là qu’elle est violée par le jeune garçon, mais aussi deux de ses amis. La meilleure amie de Shaïna n’assiste pas à la terrible scène, mais la découvre pleine de griffures. 

Actu à voir aussi ...  Comment étirer les lombaires ?

L’adolescente décide alors de porter plainte, et devient la risée du quartier, décrite comme une fille facile“, voire comme une “p*te“. “Un jour, je vais te tuer“, menace le jeune garçon, mis en examen, sur les réseaux sociaux. Puis un jour, il débarque accompagné d’une dizaine d’amis dont l’un frappe Shaïna avec un “bâton noir”, tandis que son ancien petit-ami lui assène un violent coup de pied au visage. Elle est hospitalisée et le jeune homme est à nouveau mis en examen pour “violences en réunion, menaces de mort et vol“, cette fois. 

Shaïna Hansye, enceinte et brûlée vive

Puis, en 2019, Shaïna, qui a changé de collège, rencontre un garçon plus âgé, un élève de terminale, qui s’intéresse à elle pour sa réputation de “fille facile“. Ils ont des relations sexuelles plutôt régulières dans le cabanon d’un jardin ouvrier. Mais la dernière semaine d’octobre, la jeune fille achète un test de grossesse à la pharmacie… qui est positif. Elle révèle sa grossesse à son nouveau petit-ami, qui lui demande alors d’avorter. Mais Shaïna, elle, envisage plutôt de poursuivre sa grossesse.

Le soir du 25 octobre, elle quitte son domicile à pas de velours, a priori pour retrouver son petit-ami. Mais elle ne rentrera jamais. Le lendemain de sa disparition, sa mère retrouve un test de grossesse positif laissé dans son sac à main. Quelques jours, plus tard, le corps sans vie de Shaïna est retrouvé dans le cabanon. L’autopsie révèle l’horreur: Shaïna a été brûlée vive et poignardée plusieurs fois.

Actu à voir aussi ...  Il parcourt 460 km en trottinette électrique en 24h

Le suspect principal, son petit-ami de l’époque, est mis en examen de manière relativement rapide, puis placé en détention. Mais lui, clame son innocence. Selon les propos de son avocat au Courrier Picard, il serait victime “d’une rumeur qui l’a désigné, qui s’est propagée jusqu’à la prison. L’instruction n’a été faite qu’à charge pour solidifier cette rumeur“. 



Source link