couvre-feu en Guadeloupe après des violences

[ad_1]

CORONAVIRUS FRANCE. Le préfet de Guadeloupe a instauré un couvre-feu qui a pris effet immédiatement ce vendredi 19 novembre dans la soirée. Il aura lieu de 18h à 5h du matin jusqu’à mardi 23 novembre. Le but: limiter les actes de vandalisme et les émeutes conséquences de la grogne contre les mesures sanitaires. Chiffres du jour et actualités.

[Mis à jour le 20 novembre 2021 à 15h14] 21 220 cas ont été enregistrés au cours de ces dernières 24 heures, selon Santé Publique France. « La 5ème vague est là », avait assuré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal le 17 novembre. Cette 5eme vague ne frappe pas seulement la France mais aussi le reste de l’Europe. L’Allemagne, l’Autriche ou encore la Suède ont décidé de durcir leurs restrictions. L’Autriche prévoit notamment de confiner les non-vaccinés. Si ceci n’est, pour l’instant, pas envisagé en France, la Haute autorité de Santé a tout de même préconisé de proposer un rappel de vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées de 40 ans et plus. Sur Twitter, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait savoir que « cet élargissement du rappel aux moins de 50 ans (serait) étudié prochainement » par le gouvernement et, lors d’un déplacement dans le Nord, Emmanuel Macron a admis qu’il ne serait « pas étonné qu’on aille progressivement vers des rappels vaccinaux pour tous les adultes« . Pour le moment, les personnes de plus de 65 ans ou présentant des comorbidités sont éligibles à la dose de rappel depuis le 23 août. A partir du 1er décembre, les 50-64 ans pourront également bénéficier d’une troisième dose. Dans ce contexte, et alors que de nombreuses manifestations parfois violentes contre les restrictions ont lieu un peu partout en Europe, la Guadeloupe, elle, fait face à une grande violence. Pour lutter contre les actes de vandalisme et les émeutes, le préfet Alexandre Rochatte a instauré, vendredi soir, un couvre-feu de 18h à 5h du matinCelui-ci a pris effet immédiatement et doit prendre fin mardi 23 novembre. Morts, cas, hospitalisation, réanimation, carte : tout savoir sur l’épidémie de Covid actuellement en France.

Actualités du Covid

  • Dose de rappel aux plus de 40 ans ? Vendredi 19 novembre, la Haute autorité de santé (HAS) a préconisé de proposer un rappel aux personnes âgées de 40 ans et plus, six mois après la primo-vaccination, les dernières études suggérant en effet un bénéfice pour cette tranche d’âge. Sur Twitter, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait savoir que « cet élargissement du rappel aux moins de 50 ans (serait) étudié prochainement » par le gouvernement. Lors d’un déplacement dans le Nord, Emmanuel Macron a assuré qu’« il faudra ouvrir la dose de rappel aux personnes pour lesquelles elle est efficace (…) Je ne serais pas étonné qu’on aille progressivement vers des rappels vaccinaux pour tous les adultes« . Depuis le 23 août, les personnes de plus de 65 ans ou présentant des comorbidités sont éligibles à la dose de rappel six mois après la 2eme. A partir du 1er décembre, les 50-64 ans pourront également bénéficier d’une troisième dose.
  • Couvre-feu immédiat en Guadeloupe. Vendredi soir, l’Etat a imposé un couvre-feu a effet immédiat de 18h à 5h du matin en Guadeloupe. Celui-ci doit prendre fin mardi 23 novembre. Le préfet de Guadeloupe, Alexandre Rochatte a instauré ce couvre-feu « compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme ». En effet, la grogne anti pass-sanitaire et anti vaccination dure depuis 5 jours et a engendré une grande violence sur le territoire. Les accès au CHU ont été bloqués, des véhicules et même immeubles ont aussi été incendiés. Les écoles ont également été fermées. 200 policiers et gendarmes supplémentaires vont être envoyés en renfort en Guadeloupe, ont annoncé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. 
  • Le nombre de classes fermées au plus haut depuis septembre. Le nombre de classes fermées est au plus haut depuis la rentrée scolaire de septembre. Selon point hebdomadaire du 19 novembre du ministère de l’Education nationale4 048 classes sont fermées sur 527 200 classes à cause d’un cas de Covid identifié dans la classe contre 1 246 dans le précédent bilan. Parmi les académies qui comptent le plus de structures fermées, il y a : Orléans-Tours (5), Bordeaux (4) et Grenoble (4). 
  • Violences à Rotterdam. A Amsterdam, une manifestation contre les mesures prises pour lutter contre le Covid-19 a été annulée après des émeutes à Rotterdam. Vendredi, plusieurs personnes – manifestants et policiers – ont été blessées et des dizaines de personnes ont été arrêtées. Jets de pierres, tirs, incendies… le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb a qualifié les incidents d' »orgie de violence« . Les manifestants dénonçaient l’instauration d’un confinement partiel décidé il y a une semaine. Au moins jusqu’au 4 décembre, les bars et les restaurants devront fermer à 20h00 (19h00 GMT). 
  • Manifestation en Australie. Des milliers de manifestants se sont réunis, samedi 20 novembre, dans de nombreuses villes d’Australie pour dénoncer la vaccination obligatoire dans certains territoires pour certaines catégories professionnelles. En Australie, plus de 85% des plus de 16 sont vaccinés. 
  • 3e dose pour tous aux Etats-Unis. Les États-Unis ont autorisé une 3e dose de vaccin pour tous les adultes entièrement vaccinés il y a au moins 6 mois, indique ce vendredi 19 novembre l’Agence américaine des médicaments (FDA). Cette autorisation d’utilisation d’urgence est accordée aux vaccins de Pfizer et Moderna.
  • Plus de risques d’enfant mort-né à cause du Covid ? Selon une étude des autorités sanitaires américaines publiée vendredi 19 novembre, le risque de bébé mort-né serait deux fois plus élevé pour les femmes enceintes ayant le Covid-19, relaie le Huffingtonpost. Entre mars 2020 et septembre 2021, 1,26% des naissances étaient un enfant mort-né pour les femmes ayant contracté le Covid-19, contre 0,64% pour les autres d’après l’analyse des Centres de prévention et de lutte contre les maladies. 
  • Confinement en Autriche. L’Autriche enregistre en moyenne 12 000 contaminations par jour et un taux de vaccination d’environ 66% pour un pays de 8,9 millions d’habitants. Le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a annoncé un confinement de toute la population, personnes vaccinées et non vaccinées. Ce confinement sera en vigueur pendant 20 jours au moins, avec une révision de la situation au bout du 10e jour. Par ailleurs, la vaccination va être imposée à partir du 1er février 2022. 
  • Nouvelles mesures en Irlande. De nouvelles règles sont entrées en vigueur en Irlande, depuis ce jeudi 18 novembre. Les bars, restaurants et boîtes de nuit doivent fermés à minuit au plus tard. Même règle pour les réceptions de mariage, et les fêtes de bureau. Il faut désormais un pass sanitaire pour aller au cinéma et au théâtre. Le télétravail est préconisé « sauf nécessité ». Les personnes qui sont en contact étroit avec un cas  positif au Covid sont invités à limiter leurs déplacements pendant 5 jours.
  • Marchés de Noël annulés en Bavière. Comme Munich, la région de La Bavière a annoncé l’annulation de tous ses marchés de Noël. Lors d’une conférence de presse, Markus Söder, président de la région, a précisé que les bars et discothèques seront également fermés dans les endroits où les taux d’incidence sont élevés. 
  • Nouvelles règles en Hongrie. Face à la hausse des cas, le gouvernement Orbán a décidé de réimposer le port du masque dans tous les espaces clos dès samedi 20 novembre. 
  • Restrictions en Allemagne. Le gouvernement d’Angela Merkel prévoit, ce jeudi 18 novembre, de mettre en place des restrictions pour les personnes non vaccinées comme le fait de limiter leurs intéractions sociales  ,et de rendre la vaccination obligatoire pour le personnel des hôpitaux et des maisons de retraite. La règle du « 2G », autorisant seulement les vaccinés (« geimpfte ») et les guéris (« genesene ») à accéder à des lieux publics sera appliquée dès que le seuil d’hospitalisation dépasse 3 malades du Covid pour 100 000 habitants.
  • 3e dose en Espagne : nouvelles conditions. L’Espagne a annoncé ce mercredi vouloir élargir sa campagne de rappel aux personnes de plus de 60 ans et aux professionnels de santé. Jusqu’à présent, la 3e dose était réservée aux personnes de plus de 70 ans, aux résidents de maisons de retraite et d’Ehpad et aux immunodéprimés. 
  • Nouvelles mesures en Belgique. Lundi prochain, la Belgique rendra le port du masque et le télétravail obligatoire – au moins 4 jours par semaine jusqu’au 13 décembre, puis 3 jours – pour les emplois qui le permettent, a annoncé mercredi le Premier ministre Alexander De Croo.

Y a-t-il un risque de confinement en France ?

En France, confiner les non-vaccinés n’est « pas nécessaire » selon Emmanuel Macron

La France connaît actuellement une hausse du taux d’incidence dans toutes les classes d’âge et dans toutes les régions. Face à cette 5ème vague épidémique, le pays remet en place des mesures plus restrictives. Parmi elles, la question du reconfinement est à nouveau évoquée. A l’issue du Conseil des ministres du 17 novembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a été interrogé sur la possibilité d’un reconfinement : « Il ne faut jamais rien exclure par principe, a-t-il répondu. Mais « pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays parce qu’on a un taux de vaccination très élevé. » Par exemple, l’Autriche a décidé de reconfiner les personnes non vaccinées et vaccinées dès l’âge de 12 ans. L’Allemagne quant à elle prévoit de limiter l’accès à certains lieux publics aux personnes non vaccinées. En France, l’idée de confiner les non-vaccinés n’est pas à l’ordre du jour selon Emmanuel Macron, interviewé le 18 novembre par La Voix du Nord. Selon lui, c’est une mesure « pas nécessaire » en France. « Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n’ont pas mis en place le pass », précise-t-il.  Pour rappel, la France a connu 3 confinements à cause de l’épidémie de Covid : 

  • du 17 mars 2020 au 11 mai 2020 (1 mois et 23 jours)
  • du 30 octobre au 15 décembre 2020 (1 mois et 14 jours)
  • du 3 avril au 3 mai 2021 (28 jours).

Depuis le 1er novembre, la circulation du SARS-CoV-2, virus responsable de la pandémie de Covid-19, s’est intensifié sur le territoire métropolitain, avec une forte progression du taux d’incidence, observe Santé Publique France le 18 novembre. Le taux d’incidence est en augmentation dans toutes les classes d’âge et dans toutes les régions. Les nombres de nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques augmentaient de respectivement 15% et 11%. Les taux d’hospitalisation les plus élevés sont observés en Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Courbe du taux d'incidence en France au 14 novembre 2021
Courbe du taux d’incidence en France au 16 novembre 2021 © Gouvernement.fr
Nombre moyen de nouvelles hospitalisations quotidiennes au 17 novembre
Nombre moyen de nouvelles hospitalisations quotidiennes au 19 novembre © Gouvernement.fr

Quels sont les chiffres du Covid aujourd’hui ?

Les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en France sont publiés quotidiennement par le site Carte-et-données du gouvernement et par Santé Publique France. Les chiffres de la vaccination sont publiés quotidiennement par le ministère de la Santé.

Nombre de cas de Covid (19 novembre) Nombre de morts du Covid  Nombre de personnes en soins critiques R0 (13 novembre) Pourcentage de Français complètement vaccinés (19 novembre) 
7 372 544 118 423 (+57 en 24h) 1 353 1.34 (gouvernement.fr) + 5.36% 75%

Combien de cas de coronavirus en France ?

Nombre de cas de Covid (19 novembre) Evolution sur 24 heures Nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiens (16 novembre) Taux d’incidence (16 novembre) Evolution du taux d’incidence sur 7 jours 
7 372 544 +21 220 12 426 131.75/100 000 habitants (source : cartes et données du Gouvernement)

+40.06%

Combien de nouveaux cas en 24 heures ?

Le 19 novembre 2021 (données arrêtes à 14h mais mises en ligne en fin de journée sur le site de Santé publique France), le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid est de 21 220 depuis la veille. 

Combien de cas Covid à l’hôpital et en réanimation ?

  Nombre de patients Covid hospitalisés   Evolution sur les 7 derniers jours  Nombre de patients Covid en soins critiques Evolution sur les 7 derniers jours  Taux d’occupation des lits en en réanimation ou en soins intensifs  
Au 19 novembre 2021 7 940

+12.69%

1 353 +14.47%

26.75% (+14.47%)

Nombre de personnes actuellement hospitalisées par région au 19 novembre 2021 (source : gouvernement.fr)

Région Nombre de personnes actuellement hospitalisées Evolution en 7 jours
Auvergne-Rhône-Alpes 738 +16.96%
Hauts-de-France 747 +14.92%
Provence-Alpes-Côte d’Azur 888 +8.82%
Grand Est 534 +18.67%
Occitanie 623 +13.48%
Normandie 385 +10.32%
Nouvelle-Aquitaine 628 +18.71%
Centre-Val de Loire 305 +14.23%
Bourgogne-Franche-Comté 227 +18.23%
Bretagne 297 +15.12%
Corse 36 +16.13%
Pays de la Loire 343 +25.64% 
Île-de-France 1 780 +8.40%
Guadeloupe 151 -3.82%
Martinique 127 -2.42%
Guyane 42 -22.22%
La Réunion 85 +21.43%
Mayotte 4 0%

Quels sont les chiffres par département ?

La page Carte et Données du gouvernement publie quotidiennement les chiffres de l’épidémie par département : les cas confirmés, le taux d’incidence, les nouvelles hospitalisations, les nouvelles entrées en soins critiques, le nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation, le nombre de vaccinés… Le ministère de l’Education nationale publie également une carte des départements permettant de connaître le protocole sanitaire applicable dans les écoles, collèges et lycées selon son département. Cette carte est mise à jour chaque semaine, en fonction de l’évaluation de la circulation du virus. Enfin, la plateforme Géodes de Santé publique France met à jour quotidiennement le taux d’incidence par département en France. Le bleu le plus clair correspond aux taux d’incidences les plus bas et le bleu foncé aux taux d’incidence les plus élevés. 

Quel est le taux d’incidence du Covid en France ?

Le 16 novembre, selon les chiffres du gouvernement, le taux d’incidence du virus de la Covid est de 131.75 cas pour 100 000 habitants, soit plus du double que le seuil d’alerte qui est fixé à 50. Il a augmenté de 40.06% en une semaine. Le taux d’incidence correspond au nombre de cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants. C’est un indicateur important que le gouvernement prend en compte pour décider de mettre en place de nouvelles restrictions ou de les lever. 

Quel est le taux d’incidence à Paris ?

Le 16 novembre, selon les chiffres du gouvernement, le taux d’incidence à Paris est 171.67 cas pour 100 000 habitants, soit en hausse de 30.46% sur les 7 jours précédents. Santé publique France (portail Géodes) confirme que sur la semaine glissante (indicateur plus représentatif que le taux d’incidence pris au jour le jour) du 9 au 15 novembre 2021, le taux d’incidence à Paris était de 155.9 cas pour 100 000 habitants.  

Courbe du taux d'incidence à Paris au 14 novembre 2021
Courbe du taux d’incidence à Paris au 16 novembre 2021 © Gouvernement.fr

Quel est le taux d’incidence en Ile-de-France ?

Le 16 novembre, le taux d’incidence du Covid en Ile-de-France est de 125.65 cas/100 000 habitants, en hausse de 27.73% sur les 7 jours précédents, indique le site du gouvernement. Santé publique France (portail Géodes) confirme que sur la semaine glissante (indicateur plus représentatif que le taux d’incidence pris au jour le jour) du 9 au 15 novembre 2021, le taux d’incidence en Ile-de-France était de 115.1 cas pour 100 000 habitants.  

Courbe du taux d'incidence en Il-de-France au 14 novembre 2021
Courbe du taux d’incidence en Il-de-France au 16 novembre 2021 © Gouvernement.fr

Que montrent les cartes de suivi de l’épidémie ?

Les cartes permettent de voir en un clin d’œil la situation épidémique par département ou par commune, mais aussi la classification des pays où on peut voyager ou pas, la couverture vaccinale, le protocole sanitaire à l’école, les zones où le port du masque redevient obligatoire… 

Combien de Français sont vaccinés contre le Covid ?

La vaccination contre le Covid-19 continue de se poursuivre en France avec les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Depuis le début de la campagne de vaccination en France et jusqu’au 19 novembre, 51 674 072 personnes ont reçu au moins une injection (soit 76,6% de la population totale) et 50 599 550 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 75,0% de la population totale).
En parallèle, la France a prévu une campagne de rappel depuis le 12 septembre. A compter du 15 décembre, tous les plus de 65 ans qui n’auront pas fait leur rappel de vaccination du Covid ne pourront plus disposer d’un pass sanitaire valide. Depuis le début de la campagne de rappel, 5 247 811 personnes ont reçu une dose de rappel. 

Combien de morts du Covid-19 en France ?

118 423 décès sont recensés au 19 novembre 2021 dont 91 526 à l’hôpital (+57 au cours des 24 dernières heures), selon les chiffres de Santé Publique France. Ce chiffre ne comprend pas les décès à domicile.

[ad_2]

Source link