Toyota transforme sa Yaris en SUV et ça risque de faire mal

[ad_1]

À quelques semaines de la commercialisation de la nouvelle Yaris, Toyota a décidé de décliner sa petite hybride. Objectif : combler une faille dans le catalogue entre la citadine et le CH-R, son SUV. Le résultat est un petit SUV urbain du segment B basé sur la plateforme technique de la Yaris et qui propose une légère montée en gamme par rapport à la citadine. 

Extérieurement, le Yaris Cross ressemble à un petit RAV4, avec un style robuste, presque trapu renforcé par les passages de roue rectangulaires. Côté dimensions, elle est légèrement plus grande que sa grande soeur mais surtout plus haute puisque montée sur des roues de 18 pouces. Bien évidemment, la Cross repose sur la même plateforme que la Yaris, la GA-B. En conséquence, elle reprend aussi le groupe motopropulseur hybride de quatrième génération qui sera inauguré sur la nouvelle Yaris.

Deux versions mais une même base

La Cross embarquera donc un moteur de 85 kW (116 ch) et une batterie placée sous les sièges qui devrait être identique à celle de la Yaris 3 que l’on croise actuellement sur les routes. Toyota n’a pas souhaité communiquer sur la consommation de sa prochaine hybride mais précise que la Cross sera déclinée en deux configurations. La version classique en traction simple sera accompagnée d’une version à transmission intégrale, sans doute plus dynamique.

S’il faudra attendre quelques mois pour pouvoir estimer les performances de ces deux modèles, Toyota indique d’ores et déjà qu’ils seront respectueux des dernières normes environnementales puisque la configuration basique aurait un niveau d’émissions de CO2 inférieur à 90g/km et que la version intégrale ne dépasserait pas les 100 g/km.

Tout comme la Yaris hybride 4, la Cross sera produite en France, dans l’usine de Valenciennes. Il est bien trop tôt pour espérer un prix de la part du constructeur. En revanche, l’arrivée tardive sur ce marché ainsi que les les estimations prévoyant quelques 150 000 exemplaires la première année, confirment que Toyota compte énormément sur le Cross. Si le Japonais fait les efforts nécessaires en terme de prix, le Cross pourrait bien inonder l’Europe. 



[ad_2]

Source link