comment bien choisir son smartphone

[ad_1]

En l’espace de quelques années, le smartphone s’est imposé comme le produit tech de référence, devenant presque, pour les plus accros, le prolongement naturel de leur main. Objet de design, presque aussi puissant qu’un ordinateur pour les meilleurs, ultra polyvalent – il permet de téléphoner, de surfer, de jouer ou de photographier -, le smartphone n’est pas un appareil qu’on achète à la légère. À l’heure du choix, c’est même souvent le casse-tête.

Pour quelle marque craquer ? Quels sont les points à surveiller pour ne pas être déçu sans pour autant trop dépenser ? Voici nos conseils pour faire le bon choix.

Le système : iOS ou Android

Oubliez Windows Phone et BlackBerry OS – sauf si vous comptez acheter votre smartphone sur une brocante -. En 2019, seuls deux systèmes d’exploitation subsistent : iOS, présent sur tous les iPhone et Android pour le reste du monde.

Avec iOS, vous avez la garantie d’avoir un système d’exploitation à jour, capable de tirer au mieux parti de vos applications préférées et vous offrant régulièrement les dernières nouveautés logicielles en vogue. Il faut toutefois savoir que l’OS d’Apple n’est pas ce qu’on appelle un « système ouvert ». Il est par exemple impossible d’étendre la mémoire des iPhone ou de personnaliser l’interface de son écran d’accueil. En revanche, l’ergonomie de cet OS a su convaincre un très large public par sa simplicité et son efficacité. Le système d’Apple est également bien plus respectueux de la vie privée de ses utilisateurs qu’Android, et plus sécurisé.

S’il a longtemps souffert de « morcellement » avec des versions plus ou moins à jour qui se côtoient, Android, l’OS mobile de Google, a su se bonifier et donc s’imposer au fil du temps. Certes, bon nombre de constructeurs continuent d’imposer leur propre surcouche qui, si elle apporte une certaine richesse fonctionnelle aux utilisateurs, les prive parfois des toutes dernières nouveautés de Google. Néanmoins, les smartphones Android disposent tous d’une base commune d’applications incontournables allant de Gmail à Google Maps en passant par YouTube. Ils disposent du même magasin d’applications (le Play Store) qui n’a pas à rougir face à celui d’Apple (l’App Store). Plus ouvert qu’iOS, Android permet d’installer des applications depuis n’importe quelle source, d’accéder plus facilement à ses fichiers, de personnaliser l’interface etc… En revanche, le système de Google est moins sécurisé : méfiance, notamment, avec les applications que vous téléchargez.

Choisir entre iOS ou Android est aussi affaire de goût. Concernant ce dernier, il faut toutefois prendre garde aux surcouches – MIUI chez Xiaomi, One UI chez Samsung – susceptibles d’avoir un impact plus ou moins fort sur l’ergonomie du système. Android offre quoi qu’il en soit un plus large éventail tarifaire en termes de terminaux. De quoi répondre à toutes les attentes en matière de budget. Enfin, sachez que les smartphones Huawei sortis entre fin 2019 ou début 2020 tournent sous une version d’Android sans services Google, avec leur propre magasin d’applications (l’AppGallery). Nous ne recommandons pas pour l’instant ces appareils à tous les publics. Avant d’acheter un Huawei, assurez-vous qu’il s’agisse bien d’un modèle commercialisé avant cette période.  

iPhone SE (2020) : commercialisé à partir de 489 euros, le nouvel iPhone SE est ce qu’on appelle une valeur sûre. Ce smartphone reprend le design de l’iPhone 8 avec les caractéristiques d’un iPhone 11. De quoi s’assurer plusieurs années de support logiciel à bon prix.
→ Lire notre présentation de l’iPhone SE, en attendant notre test complet

Xiaomi Mi 9T: un choix judicieux pour celui ou celle qui souhaite s’équiper d’un smartphone puissant et rester dans un budget raisonnable. Petit bonus, sa caméra frontale cachée dans un tiroir mécanique lui procure un aspect futuriste.
→ Lire notre test du Xiaomi Mi 9T

Huawei P30 : ce smartphone, qui appartient à la catégorie haut de gamme, a pour avantage d’être compact. Il est bien plus facile à manipuler que la plupart des mobiles grand format actuels. Rassurez-vous, il dispose bien des services Google.  
→ Lire notre test du Huawei P30

L’écran : petit ou grand ?

Quand le premier Galaxy Note a fait son apparition en 2011, il était difficile d’imaginer que les grands écrans deviendraient la norme. Aujourd’hui, les smartphones ont presque tous des écrans supérieurs aux 6 pouces, c’est bien plus que le premier Note. Fort heureusement, les appareils ont gagné en finesse et en compacité grâce à quelques « artifices » bienvenus des constructeurs, comme les écrans bord à bord. Que vous optiez pour une caméra frontale logée dans un tiroir extractible (pop-up), une encoche ou un poinçon – question de goût ou de budget -, il y a toutes les chances que l’écran de votre nouveau mobile occupe plus de 75 % (plus de 85 % pour les haut de gamme) de la façade. Certains mobiles expérimentaux, comme le Galaxy Fold, peuvent même se plier. 

Mais quelle technologie d’écran choisir ? Avec ses noirs profonds (on parle de contraste absolu) et ses couleurs vives à défaut d’être toujours fidèles, l’OLED remporte tous les suffrages. Même Apple s’y est mis. Son avantage est d’être moins énergivore que la technologie concurrente, le LCD, mais elle est aussi plus coûteuse. On trouve, fort heureusement, d’excellents écrans LCD qui présentent l’avantage de fournir une haute luminosité (idéale pour une consultation de l’écran en plein soleil) tout en offrant un haut taux de contraste. Sur les modèles d’entrée de gamme, quasi systématiquement proposés en LCD, veillez à ce que l’écran soit IPS, pour des angles de visions confortables.

Si votre préférence va aux écrans géants (plus de 6,5 pouces), optez pour une définition Full HD au minimum, pour bénéficier d’un affichage le plus précis possible. On parle ici de haute résolution. Autour de 300 points par pouces, la qualité de l’écran ne devrait pas vous décevoir. En dessous, vous risquez de percevoir des « points ». Au-delà, c’est presque de la gourmandise de geek et cela peut avoir un impact sur l’autonomie.

Enfin, les smartphones haut de gamme de dernière génération se distinguent de la concurrence par leur taux de rafraîchissement plus élevé. Cela leur permet d’afficher plus d’images par seconde, ce qui améliore la fluidité de navigation. Certains proposent du 90 Hz, d’autres du 120 Hz. Dans les deux cas, c’est supérieur au taux de rafraîchissement de 60 Hz standard.

iPhone 11 : le plus abordable des iPhone haut de gamme se distingue par son grand et lumineux écran LCD de 6,1 pouces. 
→ Lire le test de l’Apple iPhone 11

Samsung Galaxy S20+ : l’un des smartphones les plus performants du moment arbore le nec plus ultra de l’écran OLED. Petit bonus, son taux de rafraîchissement est de 120 Hz.
→ Lire le test du Samsung Galaxy S20+

OnePlus 8 Pro : le grand écran incurvé de ce smartphone haut de gamme est un des plus beaux du marché. Il dispose lui aussi d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz.
→ Lire notre prise en main du OnePlus 8 Pro en attendant notre test complet

iPhone 11 Pro Max : le plus grand des iPhone arbore un immense écran OLED Super Retina de 6,5 pouces. Il s’agit d’une des dalles les plus lumineuses du marché.
→ Lire le test de l’iPhone 11 Pro Max

Huawei P30 Pro : avec son grand écran OLED incurvé, ce smartphone n’a plus grand chose à envier à la concurrence. Il s’agit d’un modèle sorti début 2019, compatible avec les services Google.
→ Lire le test du Huawei P30 Pro

Asus Zenfone 6 : grâce à une caméra rotative qui peut être utilisée aussi pour les selfies, l’écran sans bords de ce smartphone est 100 % immersif (pas d’encoche, ni poinçon).
→ Lire le test de l’Asus Zenfone 6

Samsung Galaxy A71 : Les amateurs de smartphones très grand format seront ravis par l’écran de 6,7 pouces du Galaxy A71 et son autonomie redoutable. Il s’agit d’un très bon smartphone milieu de gamme.
→ Lire le test du Samsung Galaxy A71​​​​​​​

Sony Xperia 1 : Au-delà d’un format cinéma 21:9, original et plaisant, l’écran OLED de ce Xperia arbore une très haute définition (4K). Nos yeux l’adorent, la batterie moins.
→ Lire le test du Sony Xperia 1

Le processeur, le moteur du smartphone

Gravés en 7 nm, les derniers processeurs mobiles confèrent aux smartphones une puissance de feu qui n’a pas grand-chose à envier à celle des ordinateurs. On parle ici de l’A13 Bionic d’Apple, du Kirin 990 de Huawei, de l’Exynos 990 de Samsung et du Snapdragon 865 de Qualcomm qui équipent à eux seuls les smartphones les plus haut de gamme, leur offrant au passage une bonne dose d’IA (intelligence artificielle). Ces processeurs sont pour cela équipés de puces neuronales secondaires, les NPU (Neuronal Processing Unit), qui servent notamment à l’amélioration des photos grâce à l’analyse poussée des images. 
Les modèles haut de gamme sont tous extrêmement polyvalents et capables d’offrir une expérience utilisateur sans reproche. Encore faut-il disposer d’un budget conséquent.

Les terminaux milieu de gamme sont équipés de puces un peu moins puissantes (Snapdragon 710, Snapdragon 765, Kirin 820…). Ils répondront à la plupart de vos exigences en matière de jeu. Enfin, les smartphones d’entrée de gamme – même équipés d’un processeur peu puissant (comme le Snapdragon 450 ou un MediaTek Helio), pour peu qu’ils bénéficient d’un système bien optimisé par le fabricant – vous permettront de communiquer, surfer, photographier et même parfois jouer à des titres peu gourmands en ressources et ce, de façon assez confortable.  

Xiaomi Mi 10 Pro : avec son surpuissant processeur Snapdragon 865, ce smartphone est extrêmement puissant.
→ Lire le test du Xiaomi Mi 10 Pro

iPhone 11 Pro : la version compacte de l’iPhone 11 Pro Max intègre la puce A13 Bionic, la plus puissante du marché. Il réussit tout sans problème.  
→ Lire le test de l’iPhone 11 Pro

Galaxy S20 : le dernier smartphone haut de gamme de Samsung est équipé de sa dernière puce maison, l’Exynos 990. Elle lui confère une fluidité de navigation exemplaire… mais n’est pas très bonne en gestion d’autonomie.
→ Lire le test du Samsung Galaxy S20

Honor 20 : équipé d’un processeur haut de gamme de 2019, le Honor 20 est toujours très puissant aujourd’hui. Il a aussi pour avantage de coûter moins cher que les autres mobiles de cette sélection.
→ Lire le test du Honor 20

Mémoire vive et stockage

La polyvalence n’est pas qu’affaire de processeur. Ce dernier est accompagné de plus ou moins de mémoire vive (la RAM) qui permet au mobile de gagner en aisance notamment lorsqu’il est soumis à de nombreuses tâches énergivores. Adieu l’époque où votre smartphone n’engrangeait que  256 ou 512 Mo de mémoire vive. Aujourd’hui certains modèles embarquent jusqu’à… 10 voire 12 Go de RAM (OnePlus 8 ProGalaxy S20 Ultra). De quoi faire grimper le prix du mobile sans que l’utilité d’une telle quantité de mémoire soit vraiment démontrée. D’ailleurs Apple, ne propose pas plus de 4 Go de RAM sur son iPhone le mieux équipé, preuve qu’une bonne optimisation du logiciel est essentielle, pour ne pas dire suffisante. Sur Android, 6 à 8 Go suffiront amplement aux tâches les plus gourmandes en ressources. Sur un smartphone Android d’entrée de gamme, mieux vaut opter pour 2, voire 3 Go de RAM. En-dessous, vous risquez d’observer quelques ralentissements.  

De plus en plus sophistiqués, les OS mobiles empiètent inévitablement sur les espaces de stockage de nos smartphones. Mieux vaut prévoir large. Fuyez les mémoires internes sous la barre des 32 Go, qui au final n’offrent qu’une vingtaine de Go vraiment utilisables par le consommateur. Même en sauvegardant photos, vidéos et musique dans le Cloud, cet espace sera très vite saturé si vous installez beaucoup d’applications et notamment des jeux (certains titres requièrent 1 à 2 Go d’espace). Certains smartphones -hors iPhone- proposent des lecteurs susceptibles d’accueillir des cartes MicroSD de 256 Go, voire plus. C’est un véritable avantage, notamment si vous prenez beaucoup de photos et de vidéos. Si vous en avez la possibilité, nous vous recommandons au minimum 128 Go.

Oppo Find X2 Pro : en matière de stockage, Oppo est un modèle. Certes, son Find X2 Pro coûte cher mais il embarque 512 Go de mémoire interne. D’autres constructeurs, comme Apple ou Samsung, propose une telle quantité en option à un tarif bien supérieur.
→ Lire notre prise en main du Oppo Find X2 Pro en attendant notre test complet

Honor View 20 : équipé dans sa version de base en 6/128 Go, ce smartphone existe en 8 Go de RAM et de 256 Go de stockage, qui plus est extensibles par NM Card.
→ Lire le test du Honor View 20

Samsung Galaxy S20 Ultra : le smartphone ultime de Samsung embarque, dans sa version la plus coûteuse, 512 Go de stockage interne. Par défaut, Samsung propose 128 Go.  Le tout est extensible par Micro SD.
→ Lire le test du Samsung Galaxy S20 Ultra

L’autonomie et la recharge

Rien de plus rageant que de subir une panne de batterie dès le début de la soirée. Pour éviter ce genre de désagrément, mieux vaut opter pour un smartphone qui intègre une batterie de haute capacité (entre 4000 mAh et 5000 mAh selon les constructeurs). D’autres critères sont à surveiller. On le sait, certains processeurs sont plus économes en énergie que d’autres (les derniers d’Apple et ceux de Huawei notamment). Les puces d’entrée de gamme de Qualcomm sont ainsi souvent mieux optimisées dans ce domaine que celles de MediaTek. Si pour vous l’autonomie est le nerf de la guerre, oubliez la plupart des mobiles 5G et les écrans au taux de rafraîchissement hyper élevé. Ils consomment beaucoup trop d’énergie.

La recharge rapide est également à prendre en compte. Tous les smartphones ne bénéficient pas de cette fonction. Grâce à des acteurs comme Xiaomi ou Motorola, on commence toutefois à la trouver sur du milieu de gamme. 

À lire aussi :
Top 10 : les smartphones avec la meilleure autonomie
Top 10 : les smartphones qui se rechargent le plus vite

Realme C3 : grâce sa batterie très haute capacité de 5000 mAh, ce smartphone d’entrée de gamme est le plus endurant du marché selon le laboratoire de 01net.com. Rien ne semble pouvoir l’arrêter.
→ Lire notre analyse sur l’autonomie du Realme C3

iPhone 11 Pro Max : longtemps distancé au niveau de l’autonomie, Apple est aujourd’hui un des meilleurs. Le processeur A13 Bionic est si bien optimisé que l’iPhone 11 Pro Max bat tous les autres smartphones haut de gamme.
→ Lire le test de l’iPhone 11 Pro Max

Motorola Moto G7 Power : en équipant son smartphone milieu de gamme G7 Power d’une batterie de 5000 mAh, Motorola fait très fort. Son smartphone peut tenir plusieurs jours facilement.
→ Lire le test du Motorola Moto G7 Power

Asus ROG Phone 2 : avec sa batterie géante de 6000 mAh, ce smartphone gaming fait très fort. Soyez néanmoins prévenus, son design est très particulier.  
→ Lire le test du Asus Rog Phone II

Xiaomi Mi Note 10 : équipé de cinq appareils photo, le Mi Note 10 est aussi un des smartphones les plus endurants du marché. Il peut remercier sa batterie très haute capacité de 5000 mAh.
→ Lire le test du Xiaomi Mi Note 10

Xiaomi Redmi Note 8T : à 200 euros, le Redmi Note 8T est certainement l’un des meilleurs smartphones du marché. Son incroyable autonomie devrait vous satisfaire. 
→ Lire le test du Xiaomi Redmi Note 8T

Les appareils photo

C’est sans doute le critère sur lequel la guerre fait le plus rage actuellement chez les grandes marques. Si la qualité des clichés est pour vous est un critère d’achat primordial, il faudra vous tourner vers un smartphone haut de gamme sans doute parmi les plus coûteux. Dans ce domaine, certains constructeurs exercent une domination accrue. Huawei, Samsung, Apple et Google ont chacun leurs points forts. La bataille se joue sur le terrain de la photo en basses lumières, de l’ultra grand angle, des portraits à effet bokeh et même du zoom optique.

Si vos prétentions sont moins élevées, sachez que la plupart des smartphones autour de 200 euros se montrent suffisamment performants pour des photos de jour réussies. Pour un résultat acceptable en basses lumières, il vous faudra accepter une facture plus salée qui peut monter à 400 ou 500 euros.

Huawei P30 Pro : ce smartphone a tout pour remplacer votre appareil photo compact, du zoom optique x5 (hybride x10) au module ultra grand angle. Son point fort est indéniablement les photos de nuit. Peu de mobiles voient aussi bien dans le noir.   
→ Lire le test photo du Huawei P30 Pro

Samsung Galaxy S20 Ultra : avec ce smartphone, Samsung veut concurrencer Huawei. Ce mobile dispose d’un zoom optique x4 et d’un capteur principal géant de 108 Mpix.
→ Lire le test du Samsung Galaxy S20 Ultra

Google Pixel 4 XL : grâce au savoir-faire logiciel de Google, le Pixel 4 XL fait des miracles. De jour comme de nuit, sa qualité est bluffante. Seul bémol, il n’a pas d’ultra grand-angle. 
→ Lire le test du Google Pixel 4 XL

Oppo Reno 10x Zoom : équipé d’un triple module caméra assez efficace, ce smartphone vient chasser sur les terres du P30 Pro avec un zoom optique x6 et hybride x10.
→ Lire le test du Oppo Reno 10x Zoom

iPhone 11 Pro : avec ce smartphone, Apple rattrape son retard. L’iPhone 11 Pro dispose d’un triple module caméra avec ultra grand-angle et zoom optique x2. Son appareil photo principal est doté d’un mode nuit très convaincant. 
→ Lire le test de l’iPhone 11 Pro

4G, forfait mobile et D.A.S

Pour ceux qui disposent d’un budget extrêmement limité – sous la barre des 150, voire 100 euros – veillez toutefois à ce que le mobile soit compatible 4G pour pouvoir surfer, communiquer au travers des réseaux sociaux et télécharger les applications les plus vitales en tout confort. D’autant plus que les prix des forfaits mobiles sont désormais très abordables. Comptez une vingtaine d’euros par mois pour les appels et SMS illimités avec quelques Go inclus pour la data en mobilité. Certaines promotions font même parfois chuter les prix à 10 euros par mois.

Enfin, ceux qui redoutent les effets néfastes des ondes pourront surveiller le D.A.S du smartphone (débit d’absorption spécifique exprimé en kg/W). Plus il est proche de zéro, moins vous êtes exposé au rayonnement des ondes lorsque vous utilisez votre smartphone. En France, le constructeur se doit de vous fournir cette information et le D.A.S. (ou S.A.R. en anglais) doit être inférieur à 2 kg W/h.

Faut-il acheter un smartphone 5G ?

La 5G n’est pas encore déployée en France mais, dans d’autres pays, la nouvelle génération de réseau mobile est déjà commercialisée. C’est donc sans surprise que de nombreux constructeurs proposent des smartphones compatibles, généralement vendus un peu plus chers. Certains comme Samsung la propose en option (100 euros de plus), d’autres comme Huawei ou OnePlus l’intègrent à tous leurs nouveaux mobiles. Peu à peu, la 5G devient la norme du haut de gamme. Il existe encore peu de smartphones milieu de gamme compatibles 5G mais des marques comme Xiaomi et Realme sont déjà sur le coup.

Faut-il acheter un smartphone 5G ? Pour l’instant, cette nouveauté n’a pas très bonne réputation. On lui reproche notamment de consommer trop de batterie et de faire chauffer les smartphones. Néanmoins, si vous décidez de changer de mobile et que vous comptez le conserver longtemps, nous vous recommandons d’opter pour un modèle compatible. Si vous êtes un adepte des changements réguliers et que vous comptez choisir un nouvel appareil dans un ou deux ans, alors passez peut-être votre chemin. Les futurs smartphones 5G devraient être plus économes et encore plus rapides. Pas besoin de vous ruiner dès maintenant.

Samsung Galaxy S20 5G : le Galaxy S20 classique n’est pas compatible 5G mais Samsung commercialise un Galaxy S20 5G. Si vous souhaitez le garder plusieurs années, optez pour ce modèle.
→ Lire le test du Samsung Galaxy S20 5G

OnePlus 8 : plus petit que le OnePlus 8 Pro, le OnePlus 8 est lui aussi compatible 5G. Il dispose notamment d’un écran au taux de rafraîchissement de 90 Hz.  
→ Lire notre prise en main du OnePlus 8 en attendant notre test complet

Oppo Find X2 Pro : le smartphone le plus haut de gamme d’Oppo, une célèbre marque chinoise, est compatible 5G. Son design en cuir vegan ou en céramique est très réussi.  
→ Lire notre prise en main du Oppo Find X2 Pro en attendant notre test complet

Xiaomi Mi 10 Pro : le dernier mobile de Xiaomi est compatible 5G. Ce smartphone haut de gamme est doté d’un très bel écran OLED incurvé.
Lire le test du Xiaomi Mi 10 Pro



[ad_2]

Source link