Le service de vidéoconférence Zoom est passé de 10 millions d’utilisateurs à… 200 millions

[ad_1]

Lancé en 2013, Zoom a longtemps été un service méconnu du grand public. Destiné aux professionnels qui cherchent à organiser des visioconférences, Zoom comptait en décembre 2019 une dizaine de millions d’utilisateurs quotidien.
Quelques semaines plus tard, alors que la moitié du monde est confinée en raison de la pandémie de Covid-19, Zoom est utilisé par 200 millions de personnes chaque jour. Cette super-progression montre bien l’étendue de la transformation numérique que vit actuellement notre société. 

Zoom va corriger ses failles 

Ces derniers jours, les attaques se multiplient contre Zoom. Accusé de ne pas chiffrer ses conversations, de communiquer trop avec Facebook ou de contourner les règles de nos systèmes d’exploitation pour installer ses applications, l’entreprise est en pleine crise et promet désormais de corriger tous ses pêchés dans les 90 prochains jours.
Chaque mercredi, le patron de l’entreprise tiendra d’ailleurs une Web-conférence pour faire un point sur les avancées de Zoom en matière de sécurité. 

À lire aussi : Zoom : le service de vidéoconférence ultra-populaire est très efficace, mais très mal sécurisé

« Nous n’avons pas conçu le produit en pensant que, dans quelques semaines, chaque personne dans le monde travaillerait, étudierait et socialiserait soudainement à partir de chez elle » avoue Eric Yuan, le patron de l’entreprise américaine, dépassé par les événements.

Aucune nouveauté n’arrivera sur Zoom le temps que les problèmes actuels ne soient corrigés. 

Rare entreprise en progression en bourse ces dernières semaines, Zoom pourrait sortir de la crise du coronavirus grandi si elle parvient à gommer ses défauts.
Pour la première fois, le service s’adapte au grand public, soucieux de pouvoir organiser des conversations de groupe à plusieurs. La non-nécessité de s’inscrire dans l’application pour l’utiliser explique sans doute le succès fulgurant du service. 



[ad_2]

Source link