Pourquoi l’épidémie de coronavirus menace l’industrie des nouvelles technologies



Ces dernières semaines, tout le monde parle du « coronavirus ». Si ce qualificatif désigne en réalité une large famille d’infections respiratoires, c’est précisément le SARS-CoV-2 qui inquiète le monde entier (et le Covid-19, la maladie infectieuse qui en découle). La France fait d’ailleurs partie des pays touchés par cette épidémie. 

Au delà des désastreuses conséquences sanitaires que pourrait avoir le Covid-19 dans les prochains mois, de nombreuses industries s’apprêtent à connaître une année 2020 difficile. Parmi elles, on trouve le secteur des nouvelles technologies. 01net.com vous explique pourquoi.

La production au ralenti

Conséquence la plus évidente de l’épidémie, la production de smartphones, téléviseurs, ordinateurs et autres produits high-tech est fortement impactée. Pour rappel, c’est en Chine qu’est apparu pour la première fois le Covid-19. En janvier, le gouvernement chinois a décidé de profiter des vacances du nouvel an pour appliquer des mesures strictes de quarantaine, ce qui a provoqué la fermeture de nombreuses usines. Depuis, les chaînes de production sont de nouveau autorisées à fonctionner mais tournent souvent au ralenti. Certains analystes s’attendent à un retour à la normale au second semestre tandis que des entreprises comme Apple ont déjà confirmé que le virus aura un impact sur ses prochains résultats. 

Malheureusement pour les entreprises Tech, ce problème ne se limite pas à la Chine. En Corée du Sud par exemple (où Samsung et LG fabriquent des produits), certaines usines ont dû fermer car certains employés avaient été contaminés Notons aussi que certaines usines d’assemblage fonctionnent correctement mais sont victimes de pénuries de pièces. Par exemple, les usines qui fabriquent des modules caméra pour smartphones sont fermées et ne peuvent plus envoyer ces composants en Chine. Faudra-t-il revoir la manière de produire dans le futur ? C’est bien possible.

Actu à voir aussi ...  Intel répond à AMD en dopant la fréquence de ses nouvelles puces mobiles Comet Lake H

Moins de voyages, plus de télétravail 

Pour les employés des grands groupes tech, voyager à l’autre bout du monde est important pour développer un produit. Reuters expliquait récemment qu’à cette période de l’année, Apple boucle généralement le design de ses futurs iPhone. Sans voyage possible en Chine, la marque risque donc de prendre du retard. Ses futurs produits sortiront-ils à temps ? 

À lire aussi : Le coronavirus chinois pourrait avoir un impact sur… les futurs iPhone

Autre problème, les grandes marques tech comme Google, Microsoft, Apple, Facebook et Twitter appellent leurs employés à télétravailler pour ne pas attraper le coronavirus. Dans certains cas, ne pas avoir accès aux laboratoires et autres matériels professionnels risquent de poser un problème. Les conséquences sur le développement des futurs produits pourraient être importantes.

Les grands événements annulés

Quel est le point commun entre le Mobile World Congress de Barcelone, la conférence Facebook F8, la Google I/O et la GDC ? Ils ont tous été annulés. En effet, depuis quelques semaines, les marques annulent les unes après les autres leurs événements. À vrai dire, seuls les Microsoft Build, Apple WWDC (qui n’a d’ailleurs jamais été confirmé) et le grand salon du jeu vidéo E3 ne se sont pas encore positionnés. On imagine que ces rendez-vous ont, eux aussi, une grande probabilité d’être annulés. 

Le problème de ces événements est qu’ils réunissent des personnes du monde entier, accentuant le risque de propagation du Covid-19. Les grandes marques jouent donc la prudence en les annulant, histoire de ne pas associer leur nom au coronavirus. En remplacement, tout le monde semble aller vers le modèle du live-stream. Huawei, Sony, Oppo, Google… Plutôt que d’organiser de grands rendez-vous physiques, tous diffusent une vidéo en direct. 

Actu à voir aussi ...  les 5 meilleurs services gratuits

Vers un krach financier ? 

Enfin, le coronavirus pourrait avoir un impact sur les capitalisations boursières des grandes entreprises tech. Le marché s’effondre ces derniers jours, inquiet des conséquences du Covid-19 sur l’économie. S’il est impossible de mesurer l’impact réel du coronavirus dans le monde, il semble certain que l’industrie high-tech va connaître une année noire. 





Source link