combien vous coûtent les appareils en veille ?

[ad_1]

Ils sont constamment actifs et attendent que vous les sollicitiez. Tel est le sort des appareils connectés qui sont branchés à demeure sur les prises électriques de votre domicile. Mais à combien peut s’élever la facture d’électricité quand vous ne les utilisez pas et qu’ils se contentent de rester en veille ? Nous avons voulu le déterminer en mesurant leur consommation électrique.

Pour calculer le coût d’un appareil connecté, il faut d’abord établir un tarif moyen de consommation électrique. Pour cela, nous avons utilisé les tarifs EDF actuels, les données de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) et celles de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

Un foyer dit « moyen » est composé de 2 à 3 personnes. Sa consommation d’électricité spécifique est évaluée à 2700 kWh par an. Il s’agit de la consommation d’électricité qui ne peut pas être remplacée par une autre énergie, contrairement par exemple à celle nécessaire au chauffage ou à la cuisson. C’est le cas de la consommation des petits appareils électriques et électroniques. La puissance souscrite par notre foyer « moyen » est généralement de 6 kVA (sachant que cette puissance peut faire varier les coûts).

Avec ces chiffres, nous pouvons alors utiliser le tarif de base EDF pour calculer le coût par kWh sur la base d’une année d’utilisation, en tenant compte à la fois de l’abonnement et de la consommation. Nous obtenons une valeur de 0,1999 euros par kWh. Il faut maintenant mesurer la consommation des appareils en veille. Pour cela, nous utilisons un wattmètre. Quand cela est possible, nous utilisons aussi une fonction qui établit une mesure de consommation sur une heure. Sinon, nous mesurons la puissance instantanée.

Une fois toutes nos mesures effectuées, nous avons évalué la consommation pour une année en multipliant les résultats obtenus par 24 (le nombre d’heures dans une journée), puis par 365 (le nombre de jours par an). Enfin, nous avons multiplié ces nouveaux résultats par le coût/kWh pour obtenir un coût annuel. Voici ce que nous avons obtenu.

Enceintes connectées

Amazon Echo (3ème génération) : 1,9 Wh en veille avec micro allumé et 1,8 Wh en veille avec micro éteint.
Coût annuel en veille avec micro allumé : 3,32 euros.

Google Home Max : 5,05 Wh en veille avec micro allumé et 4,85 Wh en veille avec micro éteint.
Coût annuel en veille avec micro allumé : 8,82 euros.

Google Nest Mini : 1,3 Wh en veille avec micro allumé et 1,2 Wh en veille avec micro éteint.
Coût annuel en veille avec micro allumé : 2,27 euros.

Google Nest Hub : 1,8 Wh en veille avec micro allumé et 1 Wh en veille avec micro éteint. (écran éteint dans les deux cas)
Coût annuel en veille avec micro allumé : 3,15 euros.

Ampoule connectée

Xiaomi smart Bulb : 9,7 Wh allumée et 0,9 Wh en veille.
Coût annuel en veille : 1,57 euros.

Boîtier TV de streaming vidéo

Google Chromecast : 1,75 Wh en streaming vidéo 1080p, 1,5 Wh en veille avec affichage de photos et 1,4 Wh en veille sans affichage.
Coût annuel en veille (sans affichage) : 2,45 euros.

Caméra de surveillance

Netatmo Welcome : 5,8 Wh en marche (pas de mode veille).
Coût annuel : 10,14 euros.

Box Internet

La Box 8 de SFR est composée d’un modem et d’un décodeur TV.

Modem SFR Box 8 : 6,2 Wh en marche (pas de mode veille).
Coût annuel du modem : 10,83 euros.

Décodeur TV SFR Box 8 : 5,3 Wh en utilisation moyenne et 4,7 Wh en veille avec le téléviseur éteint (micro allumé ou éteint).
Coût annuel du décodeur en veille : 8,21 euros.

Coût annuel des deux éléments : 19,04 euros.

Au final, les trois appareils qui se révèlent vraiment gourmands en veille sont l’enceinte Google Home Max, la caméra de surveillance Netatmo Welcom et la box Internet SFR de dernière génération. Mais il est intéressant de comparer les consommations que nous avons mesurées avec celles des téléviseurs actuels.

Prenons comme exemple un téléviseur OLED 55 pouces, le Philips 55OLED854 et un modèle QLED 65 pouces, le Samsung QE65Q85R. Pour les deux appareils, nous avons mesuré une consommation de 0,4 Wh en veille, soit un coût annuel de 0,7 euros. Les appareils connectés ont des consommations en veille supérieures à celle d’un téléviseur ! Ce qui prouve que les constructeurs ont encore beaucoup d’efforts à faire dans ce domaine.

Pas de tarif spécifique chez les fournisseurs d’électricité

La solution la plus simple est bien entendu de débrancher un à un les appareils que vous n’utilisez pas, ou de les mettre sur une multiprise avec un interrupteur pour tous les couper d’un seul geste. Nous vous conseillons, par exemple, de le faire lors d’ absences prolongées (par exemple les vacances), sauf si vous avez des appareils qui nécessitent un accès à distance via la box (caméra de surveillance, thermostat connecté).

Certes, vous pouvez tenter de changer de fournisseur d’électricité en utilisant un des nombreux comparateurs mis à votre disposition, par exemple celui de l’UFC-Que Choisir. Mais il n’existe pas de tarif spécifique pour diminuer la facture des objets connectés.

Par exemple, EDF propose un tarif Base, que nous avons utilisé, mais aussi un tarif Heures Creuses. Ce dernier vous permet de bénéficier d’un prix avantageux 8 heures par jour (généralement entre 22 h et 6 h du matin), ce qui peut être très intéressant pour le lave-linge ou le ballon d’eau, à condition de les faire fonctionner dans les heures imparties, c’est à dire la nuit. En revanche, ce choix n’est pas avantageux pour un appareil connecté qui fonctionne 24 heures sur 24 car les 8 heures creuses sont certes moins chères (13,37 centimes/kWh au lieu de 15,46 centimes pour un abonnement 6 kVA), mais les 16 heures pleines deviennent plus chères (17,81 centimes/kWh au lieu de 15,46 centimes).

Ainsi, l’enceinte Google Home Max en veille coûte 9,41 euros par an avec le tarif Heures Creuses (2,70 euros en heures creuses et 6,71 euros en heures pleines), contre 8,82 euros avec le tarif Base.

Bref, si vous changez de fournisseur d’électricité ou de tarif, ce sera pour faire des économies sur des machines nettement plus énergivores que vos appareils connectés.



[ad_2]

Source link