Un ex-Googler condamné à 180 millions de dollars d’amende pour avoir vendu ses secrets à Uber

[ad_1]

L’un des nombreux litiges entre Google et Uber s’est soldé par une amende de près de 200 millions de dollars. Celle-ci a été infligée à Anthony Lewandowski, un ancien ingénieur star de Mountain View qui, après avoir quitté l’entreprise, aurait revendu une partie des secrets en matière de conduite autonome à l’un de ses principaux concurrents, Uber.
Une cour fédérale de Californie a condamné l’ex-ingénieur de Google à verser 179 millions de dollars de dédommagement à Google/Alphabet et plus précisément à sa filiale Waymo. 

Les faits remontent à 2016, Anthony Lewandowski, qui est alors un ingénieur très impliqué dans le projet Google Car, et un proche de Larry Page, décide, avec son collège de l’époque Lion Ror, de quitter l’entreprise pour fonder sa propre société : Otto. Jusqu’ici rien d’anormal. Mais quelques mois après sa création, cette société spécialisée dans les camions autonomes est rachetée par Uber pour 680 millions de dollars. 

Un jugement qui pourrait rapporter 425 millions à Google

Entre temps, Alphabet a lancé Waymo, sa filiale dédiée à la voiture autonome et c’est cette société qui a décidé d’attaquer Uber et Lewandowski en justice. Elle soupçonne son ex-employé d’être parti avec plus de 14 000 dossiers confidentiels, et des milliers de photos et autres captures d’écrans de projets. Le litige entre Waymo et Uber se serait soldé par un accord, le second acceptant de payer au premier quelques 245 millions de dollars. Mais il restait à régler le cas de l’ingénieur fautif et c’est ce volet qui a été refermé ce mercredi. 

Pour autant, Google n’est pas certain de récupérer le montant de l’amende de si tôt. En effet, en amont du procès, Lewandowski qui a quitté Uber entre-temps, a déclaré une fortune comprise entre 50 et 100 millions de dollars, insuffisante donc pour couvrir le dédommagement demandé. Surtout, sa défense affirme que son contrat de travail avec Uber le couvrait contre d’éventuelles poursuites. Il reste donc à déterminer qui de Lewandowski ou d’Uber s’acquittera de cette dernière amende.



[ad_2]

Source link