Le Mensonge (France 2) : que pense la presse de la série adaptée de l’affaire Iacono ? – News Séries à la TV


Suivie hier soir par plus de 4,7 millions de français, la mini-série en 4 épisodes “Le Mensonge” avec Daniel Auteuil et Victor Meutelet se poursuit et s’achève lundi prochain sur France 2. La presse a-t-elle été séduite ?

France 2

Claude a tout réussi dans sa vie : son mariage, sa carrière… Maire de sa ville, il se destine à devenir sénateur. Pour Lucas, son petit-fils adoré, la vie est bien moins souriante : ses parents divorcent, il n’est pas bien dans sa peau, et il accuse un jour son grand-père de viol. Leurs deux vies basculent alors jusqu’à ce que la vérité éclate enfin, quinze ans plus tard…

Ecrite et réalisée par Vincent Garenq d’après l’Affaire Iacono. Diffusée dès le lundi 5 octobre sur France 2. 4 épisodes vus sur 4.

à quoi ça ressemble ?

 

Ce qu’en pense la presse…


Selon Télé 7 Jours :

Une adaptation réussie tant par sa rigueur et sa sobriété. Daniel Auteuil incarne avec justesse cet homme sur lequel le sort s’acharne tandis que Grégoire Bonnet campe un impressionnant et magnifique avocat de la défense 4/5

Lire la critique complète

Selon Télé Cable Sat :

Une fiction limpide sans être simpliste, prenante mais jamais sensationnaliste, révoltée contre l’engrenage judiciaire tout en étant optimiste sur la nature humaine.4/5

Lire la critique complète

Selon Télé Z :

Sujet délicat à traiter. Pour y parvenir, la fiction s’appuie sur des comédiens solides et une  réalisation soignée.4/5

Lire la critique complète


Selon Le Monde :

Si Vincent Garenq retrouve l’efficacité rageuse de Présumé coupable dans la mise en scène de la cécité judiciaire, la représentation du terreau familial qui a donné naissance à cette affaire absurde et terrible reste schématique.3/5

Actu à voir aussi ...  Les meilleures peluches pour enfants

Lire la critique complète


Selon Télérama :

Bouleversants, les acteurs (Daniel Auteuil et Alex Terrier-Thiebaux) incarnent quant à eux l’engrenage dramatique qui aspire le grand-père, porté par sa dignité et son innocence, et l’enfant englué dans les conséquences du mensonge initial.” 3/5

Lire la critique complète

Voir toutes les critiques



Source link