Comment Microsoft veut forcer les utilisateurs de Windows à choisir son navigateur Edge



Microsoft n’y va-t-il pas un peu fort pour encourager à adopter son navigateur Edge. L’éditeur n’hésite pas en effet à afficher de multiples messages à l’attention des utilisateurs de Windows 10 pour promouvoir son logiciel. A tel point que certains n’hésitent pas à comparer cette méthode à un virus quelconque.

Des incitations à tous les niveaux

Un journaliste du site américain The Verge relate son expérience. Après avoir redémarré Windows 10, Edge se lance automatiquement. Le navigateur lui propose ensuite une migration depuis Chrome sans afficher de bouton pour refuser.

L’icône apparaît sur le bureau et dans la barre des tâches, puis les préférences déjà choisies par l’utilisateur sont ignorées puisqu’on lui demande une nouvelle fois s’il souhaite «vraiment» configurer Chrome comme navigateur par défaut lorsqu’il consulte un site Web.

Ces méthodes sont décriées, notamment lorsqu’on se souvient du procès antitrust contre Microsoft dans les années 90. Il avait abouti à l’obligation pour l’éditeur de proposer une version de Windows sans Internet Explorer. Plus tard, Microsoft avait également été contraint de proposer une boîte de dialogue lors de la première ouverture de Windows où il devait demander à l’utilisateur de faire un choix entre le navigateur maison et ceux de tierces parties.

Source : The Verge

Actu à voir aussi ...  un confinement qui préserve l'éducation des enfants





Source link