Google attaque à son tour Sonos en justice, en guise de représailles



Quelle meilleure défense que l’attaque ? Après une plainte de Sonos en janvier dernier, c’est au tour de la société de Mountain View de déposer une plainte pour violation de brevets envers le constructeur d’enceintes connectées.

D’après Google, Sonos utilise certaines de ses technologies sans payer de licence. Sont concernés la recherche, le logiciel, le réseau, le processing audio et le streaming.

« Au lieu de nous demander de payer ce que nous devons, Google a choisi d’utiliser sa taille pour riposter, explique Patrick Spence, P.-D.G. de Sonos. Nous sommes surtout tristes de voir une entreprise jadis innovante éviter de s’attaquer au fait qu’elle a enfreint nos inventions ».

La puissance de frappe de Google

En janvier dernier, Sonos avait effectivement déposé une plainte contre Google sur l’utilisation abusive de certains de ses brevets attenants aux fonctions du multiroom. Plusieurs produits connectés de la marque les utiliseraient : les Chromecast, le Nest Mini ou encore les smartphones Pixel.

Cet affrontement est risqué pour Sonos qui reste un petit poucet face à Google. Ce sont seulement dix millions de foyers dans le monde qui utilisent les enceintes de Sonos, tandis que Google compte des milliards d’utilisateurs de ces produits, avec un chiffre d’affaires en correspondance et des moyens financiers bien supérieurs.

Malgré ces deux procédures en cour, les deux sociétés continuent toutefois de collaborer. Sonos propose d’utiliser YouTube Music sur ses enceintes et y a aussi intégré l’Assistant Google. Chacune ayant tout à gagner d’une collaboration entre les deux entreprises.

Source : Bloomberg





Source link

Actu à voir aussi ...  Le baume de CBD pour l'arthrose est-il vraiment efficace ?