Apple brevette une méthode pour prendre des selfies de groupe… à distance


On pourrait penser que le confinement a marqué les esprits, même chez Apple. En effet, un ingénieur du géant américain s’est penché sur un système de « création synthétique de selfies de groupe ». C’est en tout cas ce que pourrait laisser entendre un brevet qui vient d’être accordé à la société de Cupertino. Néanmoins, la demande de brevet a été déposée au troisième trimestre 2018. L’histoire était trop belle.

Quoi qu’il en soit, ces selfies de groupe à distance pourraient être composés à partir de selfies individuels réalisés depuis différents appareils et dans différents endroits. Les clichés seraient alors regroupés en une seule image… Mais Apple ne s’arrête pas là puisque ces selfies recomposés pourraient également être des vidéos, ou même des flux d’images diffusées en direct.

Le brevet décrit comment les différents selfies pourraient être agencés automatiquement sans intervention humaine pour produire la meilleure image possible. Le créateur ou le destinataire du selfie synthétique pourrait néanmoins également le modifier, et changer le positionnement des différentes personnages photographiées. Les différentes images s’apparenteraient alors à des calques que l’on pourrait déplacer et superposer pour obtenir le montage souhaité. Apple indique également que les visuels originels pourraient être stockés séparément pour ne pas être altérés.

Apple prévoit un système d’invitations envoyées aux différents participants, qui devront alors prendre un selfie et le soumettre à l’initiateur de la photo de groupe. Une fois pris, le cliché serait détouré automatiquement pour supprimer l’arrière-plan afin d’unifier l’ensemble final. Puis la photo serait envoyée à la personne à l’origine de la demande. En fonction du nombre de clichés reçus, l’appareil qui centralisera les photos les redimensionnera et les agencera devant un arrière-plan commun, avant d’enregistrer la composition en tant que selfie de groupe.

Actu à voir aussi ...  "Si tu me donnes ta virginité..."

Cette solution si elle était appliquée permettrait de résoudre l’épineux problème du cadre ou de la présence de toutes les personnes à photographier. Néanmoins, en cette période où les deepfakes peuvent inquiéter par leur réalisme, un selfie synthétique ne risque-t-il pas d’être quelque peu dangereux ?

Source : PatentlyApple





Source link