MediaTek annonce Dimensity 820, un processeur 5G taillé pour les smartphones haut de gamme 



Après le surpuissant Dimensity 1000 en fin d’année dernière et le 800 pour les smartphones entrée de gamme lancé au CES 2020, MediaTek lance un nouveau processeur SoC (System on Chip) pour smartphones 5G, relativement haut de gamme, le Dimensity 820. Il sera compatible avec les réseaux d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe. Il faut donc s’attendre à le voir arriver dans des terminaux de marques asiatiques (Oppo, Vivo, Motorola/Lenovo ou même Xiaomi) dans les mois à venir.

Comme le 800, mais en mieux

Sur le petit circuit du Dimensity 820 se trouvent 8 cœurs de calcul en tout. Quatre unités de type Cortex A-76 dont la vitesse atteint 2,6 GHz et quatre autres, des Cortex A-55 qui tournent à 2 GHz. Le 820 pourra gérer jusqu’à 16 Go de LPDDR4x de mémoire vive et du stockage à la norme UFS.
Sur la partie graphique, le GPU Mali-G57 et ses cinq unités de traitement seront à la barre. Pour le gaming, l’HyperEngine 2.0 embarque dans la puce, afin d’optimiser les débits réseaux pour les jeux, par exemple, et de basculer entre 4G/5G et Wi-Fi intelligemment.

Un peu d’IA ? Oui, c’est au menu : l’unité APU 3.0 (AI Processing Unit) a aussi trouvé une petite place. Cela facilitera le traitement logiciel de la reconnaissance faciale, des photos ou des vidéos faites par le biais d’applications compatibles.

En clair, le 820 adopte – peu ou prou – une configuration très similaire à celle du 800. Exception faite la vitesse des cœurs A-55 bien plus élevée.

Le Dimensity 820 peut prendre en charge les écrans 120 Hz et les modules caméra dotés de capteurs 80 MPixels maximum (ou un duo 32+16 MP) et/ou capable de capturer de la 4K en HDR à grande vitesse.

À lire aussi : TSMC n’accepterait plus les commandes de Huawei

Sur le versant 5G, MediaTek annonce que la puce peut gérer une ou deux cartes SIM 5G de norme sub6. En outre, grâce à des optimisations maison, la partie modem serait la plus efficace et la moins consommatrice d’énergie de sa catégorie selon MediaTek. Pas de compatibilité Wi-Fi 6, uniquement 5, comme pour le Bluetooth (5.1).

Actu à voir aussi ...  L'attestation de déplacement... n'était pas obligatoire !

Alors qu’il a récemment été épinglé pour avoir un peu faussé les résultats de ces puces lorsqu’elles étaient soumises à certains logiciels de test, MediaTek ne se laisse pas abattre. Le fabricant est bien décidé à continuer de proposer ses SoC comme des alternatives sérieuses à celles de Samsung, Qualcomm ou encore de Huawei pour les smartphones Android.

Source : MediaTek





Source link