gâchettes, clim et refroidissement « en sandwich »… le smartphone de l’absurde

[ad_1]

En 2018, Black Shark était un des premiers à se lancer dans l’arène des smartphones gaming. Ce membre de l’écosystème Xiaomi misait sur un appareil au look insolite et des accessoires pour séduire les joueurs, ce qui ne nous avait pas franchement convaincu. En effet, les Black Shark 1 et souffraient de nombreux bugs et ne poussaient pas le concept jusqu’au bout. Ils ne nous donnaient pas envie de vous les recommander malgré leurs prix raisonnables pour des smartphones haut de gamme.  

Aujourd’hui, Black Shark lance en France deux nouveaux smartphones gaming, les Black Shark 3 Pro et Black Shark 3. Vous allez le voir, le constructeur chinois a eu plein d’idées originales. 

Des gâchettes qui sortent toutes seules 

Si vous aviez vu notre tête pendant la conférence de présentation des Black Shark 3, vous auriez certainement souri. Chaque annonce de Black Shark était plus bizarre que la précédente, à tel point que nous nous sommes demandés plus d’une fois si tout ceci n’était pas une parodie. La plupart des caractéristiques des Black Shark 3 n’ont aucun équivalent sur le marché, ce qui a de quoi surprendre… dans un milieu où tout se ressemble.

Ainsi, le Black Shark 3 Pro a pour principale nouveauté l’apparition de gâchettes pour jouer comme si vous teniez une console. Équivalentes aux touches L2 et R2 d’une manette PlayStation, ces dernières ne sont pas présentes tout le temps. En effet, pour une raison qui nous dépasse, Black Shark a eu l’idée de les disposer dans des tiroirs motorisés. La plupart du temps, les gâchettes sont donc cachées dans le téléphone. Ce n’est que lorsque vous lancez un jeu que ces dernières se soulèvent automatiquement, comme les caméras pop-up de certains smartphones. Black Shark promet une durée de vie de 300.000 ouvertures… mais ne dit pas quels jeux sont compatibles avec son système. On se demande pourquoi le constructeur n’a pas décidé de laisser ces touches apparentes en permanence et a cru bon d’utiliser ce système mécanique. D’ailleurs, la non-étanchéité du mobile est certainement due à cette caractéristique.  

Autre point original, certes classique pour un smartphone gaming, le design du Black Shark 3 Pro est à l’opposé de la sobriété. Le logo Black Shark est rétroéclairé et son dos trace un X en protubérance, chargé de vous aider à bien tenir le téléphone. On trouve aussi un aimant qui permet de recharger son smartphone autrement que par le port USB-C pour jouer pendant la recharge. La prise jack fait aussi son retour. 

Un écran géant de 7,1 pouces 

D’une diagonale de 7,1 pouces, l’écran du Black Shark 3 Pro est digne d’une petite tablette. De technologie OLED et de définition Quad HD+, cet écran est d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz plutôt que 120 Hz, ce qui est dommage pour un smartphone gaming. Enfin, toujours dans la catégorie insolite, quatre points de l’écran disposent de capteurs de pression similaires à la technologie 3D Touch d’Apple. Dans un jeu, cela vous permet d’appuyer plus fort pour simuler une pression sur un bouton. Un moteur de vibration haptique est présent pour améliorer l’immersion. 

Un design « en sandwich »

C’est le processeur Snapdragon 865 de Qualcomm qui équipe le Black Shark 3 Pro. Très puissant, ce dernier permet au smartphone de se mettre au niveau des mobiles haut de gamme et de supporter les réseaux 5G. Cependant, comme Black Shark ne fait rien comme tout le monde, la marque a décidé de placer la carte mère du mobile au centre de l’appareil. Deux batteries de 2500 mAh la prennent en sandwich, ce qui permet au smartphone de disposer d’une capacité totale de 5000 mAh. Pourquoi avoir fait un tel choix ? Cela permet au mobile de ne chauffer qu’au milieu, afin de protéger vos mains qui sont aux extrémités. D’ailleurs, niveau refroidissement, le Black Shark 3 Pro dispose d’un système de refroidissement liquide… en sandwich, encore. Il y en a deux, un à l’avant et un à l’arrière de la carte mère.

Si on se fie aux dires de la marque, le Black Shark 3 Pro peut se recharger en 38 minutes grâce à une technologie de recharge ultra-rapide 65W. Il s’agirait d’un record au vu de la capacité de 5000 mAh de sa batterie. On a donc hâte de l’essayer. 

Le Black Shark 3 Pro embarque 256 Go de stockage interne et 12 Go de RAM. Malheureusement, comme son prédécesseur, le mobile n’est pas compatible NFC. À son dos, on trouve un triple module caméra (64 Mpix + ultra grand-angle + capteur de profondeur). 

Des accessoires encore plus étonnants 

Comme si cela ne suffisait pas, le Black Shark 3 Pro est bien entendu compatible avec plusieurs accessoires. En plus d’écouteurs Bluetooth « sans latence » et d’un chargeur magnétique, le smartphone est compatible avec une demi-manette qui s’accroche à gauche de son écran. À droite, Black Shark n’a pas jugé nécessaire de sortir un accessoire équivalent. Selon le constructeur, les gens utilisent surtout le joystick gauche. 

Enfin, l’accessoire le plus étonnant s’appelle le « FunCooler Pro ». Plutôt que d’accrocher un ventilateur au dos du mobile pour le refroidir en plein jeu, Black Shark dit avoir mis au point un accessoire qui reprend le concept d’un climatiseur. Selon la marque, cet accessoire produit tellement de froid qu’il peut créer de la glace. 

Commercialisé 899 euros, le Black Shark 3 Pro est déjà disponible en commande sur Internet (Black Shark, Amazon et AliExpress notamment). Pour 599 euros, la marque propose un Black Shark 3 sans gâchettes et avec un écran plus petit (6,67 pouces Full HD+). Enfin, sachez que Stadia, le service de cloud-gaming de Google, n’est pas encore compatible avec ces smartphones gaming. 



[ad_2]

Source link