le mode enfant de Disney+ ne va pas rassurer les parents

[ad_1]

Disney+ ne cache pas sa vocation familiale. Son catalogue rempli de films et de programmes pour enfants en atteste, tout comme la possibilité de créer jusqu’à sept profils avec un seul compte. Mais qu’en est-il de la protection des plus jeunes aux contenus sensibles ? La plate-forme compte bien sûr un mode enfant mais c’est là sa seule véritable option de contrôle parental. 

Profil enfant : l’accès limité pour les plus jeunes

Disney+ permet, bien évidemment, de créer un profil restreint pour les enfants. Celui-ci se configure comme les autres profils c’est à dire en décidant de sa nature lors de sa création. Pour ajouter un profil enfant, rien de plus simple : cliquez sur l’icône du profil, optez pour « ajouter un profil », choisissez la photo adéquate puis cliquez sur l’option « Profil Enfants » et clôturez la procédure.

Cette option est accessible quel que soit le support utilisé pour regarder Disney+, que ce soit sur la TV, via l’application mobile ou sur Apple TV par exemple. 

Dès lors, la présentation va radicalement changer pour n’afficher que des contenus jeunesse. La répartition par univers, avec les différentes licences de Disney n’existe pas en mode enfant. Ce sont bien évidement les contenus les plus matures qui disparaissent, à l’image des programmes Star Wars ou Marvel. Les films Pixar restent accessibles mais sont noyés dans la masse.

Un contrôle parental trop réduit

Très étonnant, ce profil enfant est le seul outil offert par Disney+ aux parents. En effet, il n’y a pas de possibilité de trier les contenus par âge par exemple. Le filtre enfant limite grossièrement les contenus mais peut s’avérer très frustrant pour les parents de jeunes adolescents puisque les films déconseillés aux moins de 12 ans, comme Avatar, n’apparaissent tout simplement pas. 

Il en va de même pour la limitation du temps d’exposition aux écrans. Disney+ ne propose tout simplement pas d’option qui permettrait de fixer une limite horaire sur les profils des plus jeunes. La firme aux grandes oreilles pourra toujours arguer que cette possibilité n’apparaît pas non plus chez son rival Netflix. Mais à l’inverse de Disney, la plate-forme de Reed Hastings ne s’est jamais présentée comme un nouveau membre de la famille. Enfin, signalons également qu’il n’y a pas de limitation permettant de passer d’un profil enfant à un profil classique. En l’absence de ses parents, votre jeune tête blonde pourra donc allègrement passer d’un épisode de « La maison de Mickey » à un autre de « The Mandalorian ».  

En définitive, en l’absence de véritables options de contrôle familial, les parents devront sans doute s’en remettre soit à leur jugement, soit aux outils offerts dans les différents appareils qui leur permettent de regarder Disney+



[ad_2]

Source link