Comment Google impose Android aux fabricants de smart TV



Travailler avec Google est rarement chose facile, et les constructeurs de téléviseurs connectés en savent quelque chose. Dans une enquête publiée par nos confrères de Protocol, on apprend que le géant américain impose des règles très strictes aux constructeurs disposant d’une licence d’utilisation d’Android pour leurs smart TV.

En décidant d’intégrer Android dans leurs appareils, les constructeurs doivent accepter des termes et conditions d’utilisation très strictes leur interdisant de fabriquer des appareils qui fonctionneraient avec une version d’Android modifiée.

Google veut conserver son monopole

S’ils se font attraper à proposer des téléviseurs qui utiliseraient un système dérivé d’Android, comme c’est le cas par exemple pour Amazon Fire TV, un fork d’Android utilisé par Amazon, les constructeurs prennent le risque de perdre le droit d’utiliser Android.

Dans une telle situation, Google se réserve en effet le droit de révoquer leur licence d’utilisation d’Android non seulement pour les smart TV, mais également pour tous les autres appareils qu’ils fabriquent. Les marques comme Samsung et LG, qui fabriquent des smart TV, mais aussi des smartphones et des tablettes, pourraient donc voir tous leurs appareils privés du Play Store et des services Google s’ils étaient tentés de proposer, en plus d’Android, un système alternatif dérivé de l’OS de Google dans leurs téléviseurs.

Pour justifier une telle pratique, Google indique vouloir protéger la confidentialité et les données des utilisateurs sur les appareils sous Android TV. La firme met aussi en avant le fait que certaines applications exécutées sur des systèmes non vérifiés par Google pourraient ne pas fonctionner comme l’espèrent les utilisateurs.

Actu à voir aussi ...  ce détail physique qui va lui faire gagner des voix à Miss France 2024

Source : Protocol





Source link