toutes nos astuces pour bien les nettoyer

[ad_1]

Après vous avoir dispensé quelques conseils pour bien nettoyer votre smartphone en cette période de coronavirus galopant, on s’attaque maintenant à la souris et au clavier de votre ordinateur. Voire à l’écran tactile du PC portable hybride ou du tout-en-un. A noter que ça marche aussi pour les tablettes.

Le clavier, nid à saletés

Même si vous vous lavez régulièrement les mains et toussez dans votre coude, la bonne centaine de touches de nos claviers est un vivier à bactéries, et autres saletés. Sachez-le.
Si vous êtes le seul utilisateur du clavier, vous limitez les risques de contamination mais si toute la famille l’utilise (ou plusieurs collègues), gare à vous.

Pour le nettoyer simplement, sans avoir à recourir à des produits dits spéciaux dans le commerce, il faut procéder en trois étapes, que votre clavier ait des touches séparées ou non.

Tout d’abord pour le clavier d’un PC de bureau. Si vous avez un PC portable, passez directement au troisième paragraphe. Eteignez votre machine au préalable.

Débranchez le clavier et emmenez-le dehors ou, dans la cuisine ou la salle de bain. Placez-vous au-dessus de la baignoire ou de l’évier dans les pièces d’eau. Vous allez retourner le clavier et le secouer pendant plusieurs secondes. Et ce, plusieurs fois. Miettes, poussières, etc. vont tomber en pluie fine. Vous pouvez aussi plier une serviette de toilette plusieurs fois, la poser sur le rebord de l’évier et venir y heurter doucement le clavier pour que les débris tombent.

Si votre clavier n’a pas de touches séparées, il y aura encore des résidus coincés entre les touches. Mais visibles. Ôtez-les à l’aide d’un pic en bois ou d’une fine tige de plastique rigide (corps de coton-tige) ou d’une brosse à poils souples en suivant les tranchées horizontales.
Un coup d’aspirateur ? Si vous avez envie d’aller plus vite, oui. Mais réglez-le sur le minimum de puissance d’aspiration pour éviter qu’une touche ne finisse sa vie dans les entrailles de la bête et n’utilisez surtout pas les brosses fournies.

Si vous avez un clavier à touches séparées (chiclet) comme c’est le cas sur de nombreux PC portables, il faut nettoyer la partie qui se trouve entre chaque touche. Votre meilleure arme : la brosse à dents. Certains préfèrent le coton-tige mais vous allez en épuiser plusieurs et laisser de petites fibres de ouates.

Vous enroulez la tête de la brosse dans un morceau de tissu assez fin (ou une lingette alcoolisée, mais ce n’est pas très écolo), vous l’imbibez de solution vinaigrée (vinaigre blanc et eau), légèrement savonneuse ou hydroalcoolique (diluée) pour venir à bout des virus, et vous lui faites faire un parcours simple mais méthodique.
Ensuite, vous pouvez éventuellement – et avec toutes les précautions possibles – positionner votre PC portable écran vers le bas et le secouer pour essayer de déloger les impuretés qui se seraient cachées sous les touches, dans les mécanismes. Toutes ne seront pas expulsées mais le plus gros sera fait.
Pour les plus maniaques ou perfectionnistes, vous pouvez enfin utiliser une bombe à air sec mais en vous servant de la pipette en plastique fournie pour canaliser et atténuer la puissance du flux d’air projeté.

Pour nettoyer les touches de tous les claviers (fixe et PC portable), vous pouvez utiliser du vinaigre blanc dilué (inefficace contre les virus, mais fiable pour tout le reste) ou une solution isopropylique. Dans tous les cas, il faut asperger la solution sur un chiffon en tissu ou micro-fibre. Sur les claviers à touches d’un seul tenant, il faut procéder doucement (pour éviter d’arracher une lettre) et avec méthode, une rangée à la fois.

Frottez les touches, facettes comprises, les unes après les autres pendant une à deux secondes. Si vous utilisez une solution hydroalcoolique (à diluer impérativement avec de l’eau, même celle pour les mains) ou à base d’alcool, pensez à faire ça dans une pièce aérée et, surtout, à bien laisser le produit s’évaporer.

Enfin, pensez à bien nettoyer les reposes-paumes de votre PC portable ainsi que les éventuels bords latéraux. Pour le clavier de PC de bureau, le repose-poignet est aussi à astiquer, tout comme la partie plastique située entre le pavé numérique et la zone alphanumérique. Le nettoyage se fait toujours avec une solution aqueuse vinaigrée ou savonneuse ou hydroalcoolique diluée.
Si le repose-poignet est vraiment très sale et en plastique, vous pouvez le passer au papier journal puis ensuite, passer un chiffon doux et imbibé d’eau pour le décaper.

Souris : du dos à la zone de glisse

Pour la souris, les ustensiles de nettoyage sont les mêmes que pour le clavier. Si vous avez une souris avec plein de boutons, la bombe à air est obligatoire pour chasser les poussières entre les petites interstices.

Commencez d’abord par bien lui frotter le dos et les boutons principaux. Puis faites de même sur le boîtier et en dessous, aussi. Frottez – sans forcer – les patins avec un chiffon sec.
Pas de solutions liquides ici, suivant la qualité des colles et l’ancienneté de votre souris, les patins pourraient se déloger. Si c’est du téflon ou de la céramique, pas de risque. En revanche, avec des caoutchoucs douteux ou des plastiques épais, allez-y doucement.

Pour décrasser les boutons latéraux et la molette : tissu imbibé de vinaigre blanc et on frotte doucement. Si vous avez la possibilité d’ôter des éléments comme c’est le cas sur des souris de jeu, n’hésitez pas. Le nettoyage n’en sera que meilleur.
Endroit à ne pas oublier, les rainures en plastique qui délimitent les parties assemblées. Pour en extraire les saletés et suivant leur largeur, brosse à dents ou pic en bois pointu sont les deux outils qui vous promettent de ne pas endommager ou rayer le boîtier en plastique. Dans les plus gros interstices, vous pouvez finir le travail avec la bombe à air sec, toujours avec la pipette.

Enfin, si vous utilisez un tapis de souris, lavez-le régulièrement. Il est en plastique ? A grande eau, avec une éponge propre et du liquide vaisselle, ça ne risque rien et c’est super efficace.
En tissu ou en synthétique (tapis de gaming) ? Lavez la surface avec une éponge faiblement humide, et un peu de lessive pour la soie ou la laine (une goutte), frottez le tout en évitant de faire trop mousser. Epongez avec un linge sec. Puis laissez-le à l’air libre une nuit au moins sur un étendoir à linge ou le dos d’une chaise.
Pour le revêtement antidérapant, de l’eau et du savon. Pour la gomme un peu tendre, jetez un oeil sur le site du fabricant pour voir si lui n’a pas des recommandations à vous prodiguer.

Ecran tactile ou pas, il y a aussi le droit

Le chiffon en micro-fibre humecté de quelques pulvérisations de liquide nettoyant identique à celui recommandé pour les smartphones fonctionne à merveille. Il donne de très bons résultats sur un écran de PC qu’il soit tactile ou non d’ailleurs.
N’oubliez pas : on ne vaporise pas directement sur la dalle mais sur le chiffon et on l’éteint et on le laisse refroidir au moins 30 minutes avant de l’astiquer. Pas de solution hydro-alcoolique sur la dalle, même ultra diluée.

Il existe des produits spéciaux pour le traitement mat des dalles, surtout si ce sont celles d’écrans techniques ou à usages techniques. Nous vous recommandons de regarder sur le site du fabricant de votre écran pro pour voir s’il n’a pas un produit miracle à vous proposer et, le cas échéant, trouver son équivalent dans le commerce.

Si votre écran n’est pas tactile, un petit coup de chiffon ne lui fera pas de mal. Au contraire. Vous seriez surpris de voir le nombre de micros projections qui criblent la dalle au quotidien. Vous avez un cadre en plastique autour de la dalle ? Avec le chiffon à micro-fibre imbibé d’un tout petit peu d’eau et de savon (juste humide), le nettoyage sera simple et efficace. Pour finir le travail dans les coins du cadre, un coup de bombe à air sec et c’est bon.



[ad_2]

Source link