La France considère que les chauffeurs Uber sont des salariés

[ad_1]

C’est une première en France. La Cour de cassation a requalifié un chauffeur Uber qui se plaignait en salarié. La juridiction justifie sa décision par le lien de subordination existant entre le conducteur et la plate-forme.

Des conséquences énormes

Cette décision pourrait être appliquée à tous les chauffeurs qui le réclament mais aussi aux collaborateurs des autres applications de mise en relation avec des chauffeurs. Autant dire que les conséquences sont énormes.

Uber n’a pas tardé à réagir. “Cette décision ne reflète pas les raisons pour lesquelles les chauffeurs choisissent d’utiliser l’application Uber. Ils choisissent Uber en raison de l’indépendance et de la flexibilité qu’elle permet. Au cours des deux dernières années, nous avons apporté de nombreux changements pour donner aux chauffeurs encore plus de contrôle sur la façon dont ils utilisent l’application, ainsi qu’une meilleure protection sociale. Nous continuerons à les écouter et à apporter de nouvelles améliorations », nous a déclaré un porte-parole.



[ad_2]

Source link