Il était une fois la pâtisserie

[ad_1]

Si vous rêvez depuis toujours d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie, cet article va vous intéresser.

Je vous propose d’explorer tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer : ce qui peut vous inciter à ouvrir une boulangerie-pâtisserie, les indispensables pour se lancer et les astuces à connaitre pour ouvrir votre boulangerie-pâtisserie.

Vous devriez y trouver quelques pépites pour vous aider dans vos démarches.

ouvrir-boulangerie-patisserie

 

Pourquoi ouvrir une boulangerie-pâtisserie ? 

 

Il existait 39 000 boulangeries en France à fin 2022, un chiffre impressionnant qui reste en croissance, si l’on en croit les données de CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Ainsi, en 2023, on a compté plus de 2 000 installations de nouvelles boulangeries-pâtisseries.

Si le nombre de boulangeries est important dans notre pays, c’est que c’est une tradition bien ancrée.

D’après les données de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF), la boulangerie artisanale représente toujours 60% des ventes de pain en France, contre 31% pour les terminaux de cuisson et 9% seulement pour les grandes surfaces.

Et les données économiques montrent de bonnes tendances pour les produits de boulangerie et de pâtisserie :

  • Baguette : cela reste le produit phare de tout boulanger, qui permet d’attirer de nouveaux clients, mais aussi de fidéliser sa clientèle
  • Sandwicherie : Le marché de la sandwicherie se porte bien. En effet, on n’a jamais autant consommé de sandwiches en France. Et ces déjeuners sur le pouce qui restent accessibles se font de plus en plus variés : avec des produits de qualité, ils permettent de produire du chiffre d’affaires additionnel. C’est le fast-food à la française avec des tartes, des pizzas, voire des burgers à emporter pour déjeuner rapidement, mais en mangeant bien.
  • Viennoiseries : pains au chocolat ou chocolatine…. mais aussi les brioches, croissants et autres produits de viennoiserie font partie des produits plaisir dont les français sont toujours aussi friands.
  • Pâtisseries : des classiques aux plus originales, elles permettent elles aussi aux clients de se faire plaisir pour les repas soignés ou sur le pouce et les grandes occasions.

 Alors, voyons maintenant quelles sont les démarches à entreprendre pour pouvoir s’installer ? 

Les prérequis pour ouvrir une boulangerie-pâtisserie

 

Commençons par un petit rappel sur le métier de boulanger : il consiste à pétrir et à façonner de la pâte destinée à être cuite, puis mise en vente.

Le boulanger doit également s’assurer de la fermentation de la pâte. Toutes ces tâches doivent se réaliser au sein de la boulangerie. Un artisan doit fabriquer lui-même ses produits. 

boulangerie-patisserie

Comment devient-on boulanger ? 

 

Il faut remplir différentes conditions pour devenir boulanger.

 

L’ouverture de la boulangerie s’effectue sur plusieurs étapes. Avant d’accomplir les formalités administratives sur le guichet unique, il faudra réaliser diverses démarches qui vous aideront à assurer la viabilité et le succès de votre projet.

Quels sont les diplômes requis ?

En théorie, il faut être titulaire d’un CAP boulanger ou d’un Brevet d’études professionnelles pour pouvoir ouvrir une boulangerie. Un Bac Professionnel Boulanger–Pâtissier peut aussi convenir. 

Idéalement, on doit détenir un diplôme délivré par le RNCP. Si ce n’est pas le cas, il faut avoir au moins 5 années d’expérience professionnelle, en tant que salarié, gérant ou travailleur indépendant.

Sachez qu’il reste possible d’ouvrir une boulangerie sans avoir d’expérience ou de diplôme correspondant, en tant que franchisé ou si le conjoint du boulanger en dispose. Dans ce cas, celui-ci devrait avoir 3 ans d’expérience professionnelle minimum.

Définition de votre projet

 

Avant de vous lancer dans la création d’entreprise, il vous faudra prévoir une première étude d’opportunité : est-ce que vous vous projetez à moyen / long terme dans cette activité de pétrissage de pain ? Est-ce bien l’activité principale que vous maintiendrez pendant quelques années ? 

C’est un choix de vie et une profession très accaparante, alors mieux vaut vous poser les bonnes questions dès maintenant.

 

Vous devriez donc établir une étude de marché pour savoir si votre projet est viable : avez-vous identifié un lieu pour vous installer ? Si oui, avez-vous étudié la concurrence ? Les tarifs pratiqués dans la ville ou le quartier où vous allez vous installer  ? La clientèle que vous visez ?

Vous allez ainsi rédiger un business plan, pour formaliser votre projet. 

Ce business plan est la clé pour vous permettre de réaliser vos démarches et obtenir vos financements pour démarrer, notamment pour convaincre les banques qui vous permettront de boucler votre budget.

Vous définirez aussi la structure juridique et le nom de votre entreprise, les produits que vous vendrez, mais aussi ce qui fait que votre projet va fonctionner (comment vous différencier de la concurrence, etc.)

Vous pouvez vous faire aider de la chambre de commerce ou de la chambre des métiers dans vos démarches. Ils vous orienteront notamment sur les aides auxquelles vous pourrez accéder. Mais ce sera à vous de porter votre projet et d’ouvrir les portes pour qu’il prenne vie.

ouvrir-boulangerie

Comment vous lancer ? 

 

Si vous avez repéré un local, vous allez devoir initier l’achat de votre fond de commerce. Cela peut être long et tortueux, ne vous laissez pas abattre.

Vous devrez également acheter votre matériel : le pétrin, la chambre de fermentation (recommandée), le four de boulanger et de pâtissier, la chambre froide professionnelle, la vitrine à pâtisserie…

Les règles à respecter sont nombreuses : 

  • En termes d’affichage, vous devez afficher le prix au kilo pour chaque produit de boulangerie
  • les règles d’hygiène : règles de sécurité, respect des normes et nettoyage des surfaces et du local
  • le traçage des produits que vous mettez en vente, c’est très important !
  • les normes à respecter pour votre local, notamment pour permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder à votre boutique

Il vous faudra aussi définir vos recettes : allez-vous innover, rester sur des produits simples mais variés ? C’est tout votre savoir-faire que vous mettrez en exergue.

La franchise, une solution plus facile pour démarrer

Pour les personnes qui veulent se lancer et qui ont peu d’expérience, la franchise représente une bonne solution. Vous bénéficiez du soutien d’un réseau qui a réussi et qui peut vous être très utile pour assurer votre démarrage :

  • vous vous appuyez sur un concept porteur qui a déjà fait ses preuves.
  • vous bénéficiez d’un parcours complet d’intégration avec une formation et un suivi au début de votre lancement mais aussi sur la durée de votre projet.
  • vous pouvez bénéficier d’espaces bien placés, identifiés par le réseau de franchisé.

Découvrez la franchise de la boulangerie Marie Blachère pour en savoir plus dès aujourd’hui.

Et surtout, n’oubliez pas : pour sortir du lot et faire face à la concurrence, sachez que les boulangeries artisanales doivent à la fois produire des produits de très bonne qualité et savoir valoriser le savoir-faire et aussi renouveler l’art de la boulangerie et de la pâtisserie.

Bien sûr, n’hésitez pas à me poser toutes les questions que vous pourriez encore avoir en commentaire.

 

Article sponsorisé

[ad_2]

Source link