7 sauces qui changent tout pour sublimer vos légumes, viandes et poissons


Les sauces, c’est la vie. Elles apportent cette touche en plus qui ravie notre gourmandise, peu importe ce que vous mangez. Je ne vais pas vous parler ici des sauces emblématiques de la gastronomie françaises mais plus de ces sauces issues de la cuisine du monde. Certaines comme la chermoula, le zhoug ou la sauce chimichuri sont super parfumées, d’autres sont parfaites pour y tremper des légumes rôtis, comme la sauce au tahini ou la sauce au miso.  Ma chouchoute ? la sauce satay que l’on retrouve dans la cuisine thaï et dans d’autres cuisines asiatiques.

La sauce verte au tahini (tehina verte)

Sauce tahini

C’est la sauce classique pour accompagner les falafels mais elle est tellement bonne, qu’on la retrouve aujourd’hui servie à toutes les sauces (aha ah). J’adore la proposer avec des légumes rôtis, comme les patates douces ou comme simple sauce de salade, en la délayant plus que dans ma recette. J’aime bien mélanger tahini (purée de sésame) avec de la purée d’amande pour une version plus douce. Ça marche aussi en mélangeant tahini et beurre de cacahuète (chut, c’est un secret de gourmande).

La recette de la sauce verte au tahini.

La sauce chermoula

Sauce chermoula

Il s’agit plus d’un condiment que l’on retrouve dans tous les pays du Maghreb. La chermoula est un mélange de persil plat, de coriandre, d’ail, de jus de citron et d’huile d’olive. Il y a très souvent aussi du paprika. C’est divin avec du poisson, comme les sardines mais aussi avec des légumes comme des carottes, des navets, des patates douces et des pommes de terre. Très chouette aussi avec du poulet, comme dans ce tajine de poulet à la chermoula.

Actu à voir aussi ...  Wäinzoossiss Pasta ⋆ Anne's KitchenAnne's Kitchen

La recette de la chermoula.

La sauce satay

Sauce satay

C’est ma chouchoute. Il s’agit d’une sauce que l’on trouve en Thaïlande et dans d’autres pays d’Asie du Sud-est  et qui est souvent servie avec des brochettes de poulet ou de bœuf. C’est un mélange à base de beurre de cacahuète et de condiments qui donne une sauce crémeuse et équilibrée entre les saveurs sucrées, salées, amères, acides et pimentées.

Il y a déjà 2 versions sur ce blog mais ces derniers temps, j’utilise une troisième version que j’apprécie beaucoup. Je me rends compte qu’elle n’est pas sur ce blog mais sur mon compte Instagram. Je vais vite remédier à cet oubli. Avouez que c’est plus pratique de retrouver une recette sur un blog que sur un compte Instagram, non ?

En attendant un billet dédié à cette sauce sur mon blog, voilà la marche à suivre : dans un bol, mélangez 115 g de beurre de cacahuètes avec 1 CS de sauce soja sucrée, 1 CS de sweet chili sauce, 1 CS de nuoc mam, 1 CS de vinaigre, 1 CC de miel, 1 CC de purée de piment, le jus d’½ citron vert et les  ¾ de 5 cl d’eau très chaude. Ajoutez éventuellement le reste d’eau chaude pour avoir la consistance souhaitée. 

Servez avec du poulet grillé ou des légumes.

La sauce chimichuri

Sauce chimichuri

La sauce chimichurri est originaire d’Argentine mais on la retrouve aussi en Urugay.

Elle est composée d’ail, d’échalote, de piment, de persil plat, de coriandre, d’origan, de vinaigre, de jus de citron, d’huile d’olive et de sel. Elle est servie traditionnellement avec du bœuf grillé, elle apporte du piquant, de l’acidité, du goût et de la fraîcheur.

Actu à voir aussi ...  la location de vélo sans engagement débute à 15 euros par mois

Rien ne vous interdit de la servir avec du poisson ou des tomates quand elles seront à nouveau de saison. J’aime bien la servir avec des pommes de terre tapées (smashed potatoes) car elle apporte pile le peps dont les pommes de terre sont friandes. 

La recette de la sauce chimichuri.

La sauce Zhoug

Zhoug sauce coriandre

Cette sauce ou ce condiment est originaire de la cuisine juive du Yémen. On retrouve le zhoug aussi dans certains pays du bassin méditerranéen, notamment en Israël. S’il est très connu en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, c’est moins le cas en France. Vous pouvez en trouver dans le resto israélien Shosh (quartier Montorgueil à Paris.)

On le prépare avec de la coriandre, des piments, du cumin, de l’ail, du sel, de l’huile d’olive et un chouïa de jus de citron. C’est un peu un croisement entre la sauce chermoula et la sauce chimichurri. On le sert avec du poisson mais rien ne vous empêche de le marier avec de la viande, des légumes, des falafels, du houmous, etc. C’est délicieux avec des crevettes et des patates douces rôties et c’est vraiment très sympa. Cette sauce apporte beaucoup de parfums et de peps. Si vous avez peur de la force de la coriandre, rien ne vous empêche de remplacer la moitié de la coriandre par du persil plat.

La recette du Zhoug.

La sauce vierge

Sauce vierge

Quand les tomates seront de saison, ne ratez pas cette sauce bien française  qui n’a pas pris une ride. La sauce vierge est un mélange de tomates, d’herbes fraîches, de citron et de grains de coriandre. Elle est magique pour accompagner un poisson mais vous pouvez en rajouter sur des petites tartines façon crostini, la servir sur du blanc de poulet ou la rajouter sur une salade, en guise de vinaigrette. Elle est parfaite pour réveiller une simple salade de tomates.

Actu à voir aussi ...  Aux États-Unis, une proposition de loi veut casser le chiffrement de bout en bout

La recette de la sauce vierge.

La sauce au miso

Sauce miso blanc

En attendant de refaire ces aubergines laquées au miso (j’en rêve encore), voilà une sauce très sympa, incontournable de tous les légumes, qu’ils soient cuits à la vapeur ou rôtis.

Pour faire cette sauce, il vous faudra du miso, un ingrédient typiquement japonais qui a le vent en poupe depuis de nombreuses années. On l’utilise notamment pour faire la fameuse soupe miso. Pour cette sauce, j’utilise du miso blanc que j’achète en boutique bio. Il s’agit d’une pâte de soja fermentée qui fait partie de la grande famille des aliments lactofermentés excellents pour notre santé.

Comme cette recette n’est pas encore sur mon blog, voilà la marche à suivre :

Pour un petit bol, mélangez 6 CS de miso blanc, 2 CS de sirop d’érable, 2 CS de vinaigre et de l’ail (soit 2 CS d’ail rôti, soit ½ cc d’ail pelé et râpé). Ajoutez ensuite assez d’eau chaude pour avoir la consistance que vous désirez.





Source link