masque « dans les bus, trains et lieux bondés »

[ad_1]

RÈGLES COVID. La barre des 150 000 décès imputables au Covid vient d’être franchie. « Je demande aux Français de porter un masque dans les bus, les trains et les lieux bondés », insiste le ministre de la Santé François Braun. Nouvelles mesures et celles à venir pour l’été 2022.

[Mise à jour le 9 juillet 2022 à 9h59] Avec plus de 160 000 nouveaux cas en 24 heures et la barre des 150 000 décès liés au Covid dépassée, l’épidémie de Covid-19 repart à la hausse. On peut parler d’une 7e vague épidémique, portée par le variant d’Omicron BA5 en majorité. Les prochains jours pourraient être tendus à l’hôpital. Pour autant, à date, rien ne justifie la mise en place de mesures coercitives, fait-on savoir à Matignon. Toutefois, si le nombre de cas et d’hospitalisations venaient à bondir, l’exécutif pourrait décider d’imposer de nouvelles restrictions sanitaires. A l’heure actuelle, le gouvernement incite fortement au port du masque. « en ce jour de grands départs en vacances, je demande aux Français de porter un masque dans les bus, les trains et les lieux bondés. Ensemble, adoptons les Bons Réflexes face au virus« , insiste le ministre de la Santé François Braun, le 8 juillet sur FranceInter. Elisabeth Borne, Première ministre, avait également demander aux personnes de porter le masque dans les « espaces fermés où il y a beaucoup de monde », comme les transports en commun ou les rassemblements. Le gouvernement n’a « pas l’intention d’avoir une mesure nationale d’obligation » du port du masque, affirme-t-elle le 6 juillet sur TF1. L’arrêté que Christian Estrosi, administrateur de la ville de Nice depuis 2017, avait pris pour un retour du masque obligatoire dans les transports de son agglomération, mais aussi de plusieurs autres villes de la métropole Nice-Côte-d’Azur (dont Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var) dès lundi 11 juillet a été suspendu par le juge des référés du tribunal administratif de Nice a suspendu le 8 juillet. Aussi, lundi 4 juillet, Elisabeth Borne a présenté en Conseil des ministres un nouveau projet de loi d’urgence sanitaire, ouvrant la possibilité d’un pass sanitaire aux frontières à partir du 31 juillet. En revanche, les autres dispositifs de lutte contre l’épidémie ne feront plus partie de ce projet de loi, examiné à l’Assemblée nationale à partir du lundi 11 juillet. Pour les + de 60 ans et les plus fragiles, des créneaux pour la deuxième dose de rappel (4e dose) sont disponibles partout en France. Alors va-t-on vers un retour du masque obligatoire ? Du pass sanitaire ? D’une 4ème dose de vaccin pour tous ? Quelles sont les mesures Covid en vigueur pour l’été 2022 ? Où faut-il encore porter le masque ? Présenter un pass sanitaire ?

Quelles sont les nouvelles mesures Covid pour l’été 2022 ?

L’épidémie de Covid connaît actuellement une 7ème vague, marquée par la diffusion du variant contagieux Omicron BA5. A date, le gouvernement appelle à la prudence et à un renforcement des gestes barrières et de la vaccination anti Covid, mais il n’impose pas de mesures coercitives. « Ce qui nous importe est de nous assurer qu’on est en mesure d’intervenir si nécessaire, avec la mise en place de mesures de freinage si la situation était amenée à évoluer, voire à dégénérer post-31 juillet » expliquait Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement à la mi-juin. 

>> Pass sanitaire. Lundi 4 juillet, la Première ministre Elisabeth Borne a présenté en Conseil des ministres un nouveau projet de loi d’urgence sanitaire, ouvrant la possibilité d’un pass sanitaire aux frontières à partir du 31 juillet prochain, rapporte Olivier Véran, porte-parole du gouvernement. En revanche, les autres dispositifs de lutte contre l’épidémie ne feront plus partie de ce projet de loi qui sera examiné à l’Assemblée à partir du 11 juillet. 

>> Port du masque. « J’appelle chacun à la vigilance. (…) Quand on est dans des espaces fermés, où il y a beaucoup de monde, il faut porter le masque, notamment dans les transports », mais « nous n’avons pas l’intention d’avoir une mesure nationale d’obligation«  parce que « les Français connaissent aujourd’hui les bons gestes », a indiqué la Première ministre Elisabeth Borne sur TF1. Christian Estrosi, maire de Nice, avait annoncé le retour du masque obligatoire dans les transports et avait pris un arrêté. Néanmoins, saisi par deux requérants, le juge des référés du tribunal administratif de Nice a suspendu ce vendredi 8 juillet l’exécution du texte.

>> 4e dose. Les + de 60 ans et les plus fragiles sont fortement incités à recevoir leur deuxième dose de rappel. En effet, le gouvernement comme les scientifiques plaident pour un renfort de la vaccination des plus âgés : « La vaccination reste l’arme la plus utile et elle s’adresse notamment aux personnes les plus âgées, les personnes immunodéprimées. Je lance un appel à la vaccination qui doit être maintenue, soutenue. Il faut l’intensifier, c’est la meilleure arme dont nous disposons » a rappelé Brigitte Bourguignon. 

Quel est le protocole pour le Covid en juillet en France ?

A date, seul le pass sanitaire subsiste dans les établissements de santé et le port du masque obligatoire dans les lieux de santé (hôpital, pharmacie…). Par ailleurs « on se teste si on a des symptômes, on s’isole si on est positif et on porte le masque dans les lieux où il y a trop de proximité ou trop d’affluence » avait rappelé l’ex ministre de la Santé Brigitte Bourguignon le 23 juin. 

Port du masque Pass sanitaire Cas contacts Ecole Vaccination
  • Le port du masque est fortement recommandé pour tous dans les lieux clos et les grands rassemblements, ainsi que dans les transports.
  • Le port du masque est uniquement obligatoire dans les lieux de santé ou de soins (notamment les hôpitaux, les pharmacies, chez les médecins, ou encore les laboratoires de biologie médicale) dans lesquels il reste exigé pour les soignants, les patients et les visiteurs.
  • Le port du masque est recommandé pour toutes les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie et les plus âgés, en particulier dans les lieux d’affluence, pour les cas contacts et les cas symptomatiques.
  • Le pass sanitaire est toujours en vigueur dans les établissements de santé et lieux de soins (hôpitaux, cliniques, Ehpad…).
  • Le projet de loi ouvrant la voie à un pass sanitaire aux frontières est examiné à l’Assemblée à partir du 11 juillet. 
  • Le pass vaccinal ne reconnaissant que la vaccination contre le Covid a été suspendu le 14 mars 2022. 

Les cas contacts doivent toujours se faire tester mais ne doivent plus s’isoler même s’ils ne sont pas vaccinés contre le Covid.

  • Protocole de niveau 1 en vigueur. 
  • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées
  • Le Gouvernement appelle les personnes les plus âgées (60 ans et plus) et les plus fragiles à recevoir leur deuxième dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 le plus vite possible.

Quelles sont les mesures pour le port du masque ?

Il faut porter le masque quand on est dans des espaces fermés, où il y a beaucoup de monde, il faut porter le masque, notamment dans les transports

Le port du masque n’est pas obligatoire en extérieur comme en intérieur en France à l’exception des lieux de santé ou de soins (notamment les hôpitaux, les pharmacies, en Ehpad, en maison de retraite, chez les médecins, ou encore les laboratoires de biologie médicale) dans lesquels il reste exigé pour les soignants, les patients et les visiteurs. Le port du masque est cependant  fortement recommandé :

  • pour tous, dans des espaces fermés, où il y a beaucoup de monde, comme les transports en commun, les gares, les grands rassemblements…
  • pour toutes les personnes à risque de développer une forme grave de la maladie (+65 ans, +80 ans), en particulier dans les lieux d’affluence et pour tous dans les transports en commun
  • Christian Estrosi, administrateur de la ville de Nice, avait annoncé le mardi 5 juillet sur RTL le retour du masque obligatoire dans les transports de son agglomération, mais aussi de plusieurs autres villes de la métropole Nice-Côte-d’Azur (dont Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var) dès lundi 11 juillet. Il avait d’ailleurs pris un arrêté. Toutefois, saisi par deux requérants, le juge des référés du tribunal administratif de Nice a suspendu ce 8 juillet l’exécution du texte.

Vous avez été en contact avec une personne testée positive au Covid-19. Vous pouvez être prévenu par le cas positif ou par l’Assurance Maladie (par SMS ou par téléphone). Il n’y a plus de consignes d’isolement pour les cas contact et les consignes de test sont identiques quel que soit votre statut vaccinal. Vous devez réaliser un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique ou autotest) 2 jours après avoir été prévenu par l’Assurance Maladie ou par la personne positive.

Quelles sont les mesures pour le pass sanitaire ?

Le pass sanitaire (reconnaissant test, vaccination et certificat de rétablissement) reste obligatoire, sauf urgence, pour accéder aux hôpitaux, aux maisons de retraite, ou encore aux établissements accueillant les adultes en situation de handicap dans un objectif de protection des personnes les plus à risque face à la COVID-19. Il est également utile pour voyager dans certains pays et pour revenir en France. Comme le rappelle le site du ministère de l’Intérieur, pour que leur schéma vaccinal reste reconnu comme complet, les personnes de 18 ans ou plus souhaitant entrer sur le territoire national doivent avoir reçu une dose de vaccin à ARN messager complémentaire au plus tard 9 mois suivant l’injection de la dernière dose requise. Les voyageurs non vaccinés doivent présenter, à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière, le résultat négatif d’un test PCR de moins de 72 heures ou d’un test antigénique de moins de 48 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de correspondance), ou un certificat de rétablissement (résultat positif à un test PCR ou antigénique réalisé plus de 11 jours et moins de 6 mois auparavant. Ce certificat n’est valable que pour une durée de 6 mois à compter de la date de réalisation de l’examen ou du test).

  • Le pass vaccinal n’est plus exigé nulle part (lieux de loisirs et de culture, activités de restauration commerciales, foires, salons professionnels…).
  • Le pass sanitaire reste en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes fragiles ou en situation de handicap.
  • Lundi 4 juillet, la Première ministre Elisabeth Borne a présenté en Conseil des ministres un nouveau projet de loi d’urgence sanitaire, ouvrant la possibilité d’un pass sanitaire aux frontières à partir du 31 juillet prochain, indique Olivier Véran, porte-parole du gouvernement. En revanche, les autres dispositifs de lutte contre l’épidémie ne feront plus partie de ce projet de loi qui sera examiné à partir de lundi prochain à l’Assemblée nationale.

Quelles sont les mesures Covid pour les voyages ?

Selon le site du ministère de l’Intérieur, depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliquent aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test n’est exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron. Pour que leur schéma vaccinal reste reconnu comme complet, les personnes de 18 ans ou plus souhaitant entrer sur le territoire national doivent avoir reçu une dose de vaccin à ARN messager complémentaire au plus tard 9 mois suivant l’injection de la dernière dose requise. 
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils doivent continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et peuvent toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

Quelles sont les mesures Covid pour l’école ?

Depuis mars 2022, le protocole sanitaire est passé au niveau 1 / niveau vert pour l’ensemble des écoles et établissements scolaires du territoire national, indique le ministère de l’Education nationale. Ce passage au niveau 1 implique notamment :

  • la fin de l’obligation de la limitation du brassage entre groupes d’élèves ;
  • la fin des restrictions pour la pratique des activités physiques et sportives ;
  • les mesures relatives au lavage des mains, à l’aération et à la désinfection des surfaces sont quant à elles maintenues.

DATES CLES 2022

  • 14 mars  : fin du pass vaccinal
  • 21 mars : fin de l’isolement pour les cas contacts
  • 7 avril : ouverture de la 4e dose de vaccin Covid aux plus de 50 ans

Sources :

Covid-19 : Déplacements internationaux, ministère de l’Intérieur.

MesConseilsCovid.Gouv



[ad_2]

Source link