autotest avant Noël, rappel vaccinal après 3 mois

[ad_1]

CORONAVIRUS. Alors que l’heure du Réveillon de Noël approche, les Français se sont précipités en pharmacie pour se procurer des autotests. Le Conseil scientifique avait conseillé d’en pratiquer un avant une réunion familiale. En parallèle le délai entre la 2eme et la 3eme dose est désormais réduit. Olivier Véran a annoncé que le rappel sera possible 4 mois après le schéma vaccinal complet. Mais la Haute autorité de santé recommande 3 mois. Chiffres du jour et actualités.

[Mis à jour le 24 décembre 2021 à 16h20] Le Covid-19, responsable d’une pandémie mondiale, est apparu il y a quasiment 2 ans. Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la Santé en Chine a été informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. Aujourd’hui, en France, près de 8,8 millions de cas de Covid ont été confirmés. D’après le dernier rapport hebdomadaire de Santé publique France publié le 23 décembre, en semaine 50, la circulation du SARS-CoV-2 s’est maintenue à un niveau élevé, avec des disparités régionales, et la circulation du variant Omicron s’est intensifiée. En France, 20% des cas positifs relèvent désormais du variant Omicron, selon Gabriel Attal. Si les épidémiologistes estiment que cette nouvelle variante sera « majoritaire d’ici fin décembre sur le territoire », « il est déjà majoritaire en Île-de-France« , indique le Pr Arnaud Fontanet. Un conseil de Défense sanitaire se tiendra lundi 27 décembre à 16 heures, une heure avant le Conseil des ministres, afin de réévaluer la situation sanitaire et mettre en place de potentielles nouvelles mesures. A cette occasion, le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal sera présenté. L’objectif : pousser les Français non vaccinés à le faire. Depuis mercredi, la vaccination est ouverte chez les enfants de 5 à 11 ans. L’objectif n’est plus l’élimination du virus, qui continuera de circuler, mais celle des formes graves, qui fera que l’impact sociétal du virus deviendra moins important avec le temps. On peut s’attendre à terme à ce que les doses de rappel, si elles sont nécessaires, ne concernent que les plus fragiles, décrit le Conseil scientifique le 16 décembre. Par ailleurs, la Haute autorité de Santé recommande de réduire à trois mois le délai pour recevoir la dose de rappel alors qu’Olivier Véran a annoncé que « les rappels sont désormais possible dès 4 mois après la dernière injection/infection » à partir de ce 24 décembre. Ce nouveau délai devait entrer en vigueur le 3 janvier. 

Dans le monde, le virus dicte également les règles et des restrictions ont été mises en place : 

→ La Belgique ferme cinémas, théâtres, salles de concerts ou encore parcs d’attractions en intérieur, à partir du dimanche 26 décembre. Les cafés et les restaurants peuvent rester ouverts jusqu’à 23 heures pendant les fêtes.

→  La Grèce a annoncé ce 23 décembre que le port du masque serait obligatoire en intérieur comme à l’extérieur pendant les fêtes de fin d’année et jusqu’au 2 janvier minimum. Toutes les festivités publiques de Noël et du Nouvel An sont annulées. Les voyageurs arrivant dans le pays sont invités à se faire tester le deuxième et le quatrième jour suivant leur arrivée. 

→  En Espagne, le port du masque redevient obligatoire à l’extérieur. La justice espagnole a autorisé ce 23 décembre l’instauration d’un couvre-feu entre 1h et 6h dans une grande partie de la région de Catalogne. 

→  En Allemagne, le chancelier Olaf Scholz a  annoncé une limitation des contacts pour les fêtes : limite maximum de dix invités à partir du 28 décembre pour toutes les réunions privées comme pour le Nouvel An. 

 Au Royaume-Uni, le nombre de cas a maintenant dépassé celui du pic de janvier 2021, et le variant Omicron est devenu majoritaire à Londres. Pour autant, le gouvernement britannique a réduit de 10 à 7 jours la période d’isolement en Angleterre pour les personnes vaccinées et contaminées et a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 janvier 2022. 

 En Ecosse, les festivités du Nouvel An ont été annulées. En Irlande, un couvre-feu est instauré dans les pubs et restaurants. 

Le Danemark ferme les cinémas, théâtres, salles de concert, parcs d’attractions et les musées.

Actualités du Covid

  • La course aux autotest avant Noël. Depuis que le Conseil scientifique et le gouvernement ont recommande de pratiquer des autotests avant les réunions familiales, c’est la course dans les pharmacies à l’approche du réveillon de Noël. Combien coûte-t-il et quel est son efficacité ? Un autotest coûte seulement 5,20 euros contre 22 euros pour l’antigénique et 44 euros pour le PCR. Concernant la fiabilité, Vincent Enouf, responsable du centre national de référence virus et infections respiratoires, indique à France 3 qu' »en termes de pourcentage de détection du virus, les PCR détectent à 95% le virus, vous retirez ensuite 10% de fiabilité pour les antigéniques et à nouveau 10% pour les autotests« .  
  • Campagne de rappel. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé que l’ouverture du rappel vaccinal 4 mois après la réalisation de la 2eme dose entrait en vigueur dès ce 24 décembre. Le rappel à partir de 4 mois devait initialement entrer en vigueur en janvier 2022. La Haute autorité de Santé a recommandé d’ouvrir la campagne de rappel dès trois mois après la réalisation d’un schéma vaccinal complet. L’exécutif devra en discuter à l’issue d’un Conseil de Défense sanitaire. 
  • Conseil de Défense sanitaire. L’Elysée a annoncé qu’un Conseil de Défense sanitaire aura lieu lundi 27 décembre à 16 heures, une heure avant le Conseil des ministres. « Si nous considérions que des mesures de freinage supplémentaires étaient nécessaires, nous les aurions déjà annoncées aux Français. Il y a une réévaluation régulière de la situation. A l’occasion du Conseil des ministres lundi prochain (le 27 décembre), nous allons présenter le projet de loi qui transforme le pass sanitaire en pass vaccinal et nous réévaluerons la situation sanitaire à la lumière de ce qu’on a pu constater chez un certain nombre de nos voisins qui font face à la vague du variant Omicron », a détaillé Gabriel Attal, à la sortie d’un Conseil de défense sanitaire le 22 décembre. 
  • Test de moins de 24h obligatoire en Outre-mer. A partir de mardi 28 décembre, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h sera obligatoire pour se rendre en Outre-mer. Tout le monde est concerné, y compris les personnes vaccinées. 
  • Le Maroc prolonge la fermeture de ses frontières aériennes. Le Maroc a décidé de prolonger jusqu’à fin janvier la fermeture de ses frontières aériennes. Celles-ci sont closes depuis le 29 novembre et devaient initialement rouvrir le 31 décembre. 
  • Les USA prêts à lever certaines restrictions aux voyages. Les Etats-Unis ont annoncé qu’ils lèveraient, dès le 31 décembre, les restrictions aux voyages de plusieurs pays africains. Actuellement, l’entrée aux Etats-Unis est interdite aux personnes provenant d’Afrique du Sud, du Botswana, du Zimbabwe, de Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Mozambique et du Malawi.
  • Vaccination des enfants. « Aujourd’hui, suivant l’avis de toutes nos autorités sanitaires, nous ouvrons la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans. Les 1ers créneaux de vaccination dédiés seront ouverts ce matin en centre. La semaine prochaine, ce sera également le cas en médecine de ville« , a indiqué Olivier Véran, ministre de la Santé, ce mercredi 22 décembre sur BFMTV. En début de semaine, la Haute Autorité de Santé avait donné son feu vert sur l’ouverture de la vaccination à tous les enfants à partir de 5 ans. « Les formes sévères de Covid-19 affectent rarement les enfants mais lorsque c’est le cas près de 80 % d’entre elles sont retrouvées chez des enfants sans comorbidités. Par ailleurs, dans le contexte de l’arrivée du variant Omicron, plus contagieux que le variant Delta, on peut donc s’attendre à une augmentation des cas de formes sévères chez les enfants », avait-elle justifié. 
  • Cas d’Omicron en France. Au 23 décembre 2021, 1440 cas confirmés d’infection par le VOC Omicron ont été détectés en France. 
  • Nouvel An : recommandations du Conseil scientifique. Dans un avis du 16 décembre 2021, le Conseil scientifique alerte, pour les festivités du Nouvel Ansur un comportement des citoyens qui pourrait être différent avec une activité festive plus ou moins contrôlée. Il souhaiterait une démarche pour éviter qu’à l’occasion du jour de l’an, se constitue une série de mini-clusters à Omicron. Il recommande de : se faire tester largement le 31 décembre par test antigénique ou autotest et 5 jours après (même s’ils sont vaccinés avec une dose de rappel), ne pas multiplier les différents lieux de sorties pour une même personne qui, si elle est infectée, serait à l’origine de plusieurs clusters ; limiter la taille des évènements festifséviter de voir des personnes âgées de plus de 65 ans durant la première semaine de janvier pour éviter une transmission post-réunion festive du jour de l’an.
  • Un 5e vaccin en France ? Le comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne des médicaments (EMA) doit se prononcer ce lundi sur la demande d’autorisation du vaccin contre le Covid de Novavax. Ce vaccin pourrait être le 5e vaccin contre le Covid autorisé dans l’Union européenne. 

Quelles sont les dernières mesures prises par le gouvernement ?

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé le 17 décembre 2021 à la suite du Conseil de défense sanitaire. « La cinquième vague Delta est là et bien là avec plus de 50 000 cas par jour, a-t-il rappelé au début de sa prise de parole. Le variant Omicron se diffuse à une vitesse fulgurante ». Plusieurs centaines de cas sont recensés en France et il devrait devenir dominant au début de l’année 2022. Parmi les deux grandes annonces inattendues :

  • le raccourcissement du délai pour faire sa 3e dose de vaccin ramené à 4 mois contre 5 mois
  • un projet de loi concernant la mise en place d’un pass vaccinal au lieu d’un pass sanitaire
  • Pour les fêtes, le Premier ministre a appelé les Français à limiter le nombre de convives, pas de nombre maximum à 6 ou 8 personnes autour de la table mais « du bon sens » : « Moins on est nombreux, moins on prend de risque, évitons les grandes fêtes, les grands rassemblements ou les grands dîners » a-t-il indiqué
  • Nouvel An : « Pour les grands rassemblements en extérieur, les préfets pourront interdire ou limiter les rassemblements festifs, la consommation d’alcool sur la voie publique », les feux d’artifice et les concerts seront annulés par les municipalités.

La France a connu 3 confinements à cause de l’épidémie de Covid : 

  • du 17 mars 2020 au 11 mai 2020 (1 mois et 23 jours)
  • du 30 octobre au 15 décembre 2020 (1 mois et 14 jours)
  • du 3 avril au 3 mai 2021 (28 jours).

Comment évolue l’épidémie de Covid en France ?

Toutes les semaines, Santé publique France publie un point épidémiologique décrivant l’évolution de l’épidémie. En moyenne, près de 50 000 cas sont diagnostiqués chaque jour. Le taux de reproduction effectif était toujours significativement supérieur à 1, indiquant une poursuite de l’augmentation de la circulation virale. En semaine 50 (soit du 13 au 19 décembre 2021), la circulation du SARS-CoV-2 s’est maintenue à un niveau élevé, avec des disparités régionales, et la circulation du variant Omicron s’est intensifiée. Le taux d’incidence a dépassé ceux des pics épidémiques des trois vagues précédentes, augmentant de 8%, passant à 550 cas pour 100 000 habitants. Il se stabilisait chez les 60 ans et plus, tandis qu’il continuait à augmenter à un niveau élevé chez les plus jeunes, notamment les 20-29 ans (+42%) et les 30-39 ans (+14%). Chez les enfants, le taux d’incidence diminuait chez les 0-9 ans (578, -9%). Les nouvelles hospitalisations et admissions en soins critiques se stabilisaient après plusieurs semaines de forte augmentation. Le taux d’incidence dépasse celui des pics des 3e et 4e vagues, comme en témoigne la courbe ci-dessous.  L’impact différent de cette 5e vague sur les admissions à l’hôpital et les décès pourrait s’expliquer par :

  • l’efficacité du vaccin pour éviter les formes sévères qui reste très importante
  • une circulation du virus majoritairement chez les plus jeunes, qui présentent un moindre risque d’être hospitalisés
  • le fait que les personnes plus âgées respectent davantage les mesures barrières et que la plupart d’entre elles ont reçu leur dose de rappel, acquérant ainsi une meilleure protection contre l’infection
Courbe du taux d'incidence en France au 20 décembre 2021
Courbe du taux d’incidence en France au 20 décembre 2021 © Santé publique France

Quels sont les chiffres du Covid aujourd’hui ?

Les chiffres de l’épidémie de Covid-19 en France sont publiés quotidiennement par le site Carte-et-données et Dashboard du gouvernement et par Santé Publique France. Les chiffres de la vaccination sont publiés quotidiennement par le ministère de la Santé.

Nombre de cas de Covid (23 décembre) Nombre de morts du Covid  Nombre de personnes en soins critiques (23 décembre) R0 (18 décembre) Pourcentage de Français complètement vaccinés (23 décembre) 
8 889 636 122 295 (+179 en 24h) 3 208 1.09 (-8.06%) 76,5%

Combien de cas de coronavirus en France ?

Nombre de cas de Covid (23 décembre) Evolution sur 24 heures Nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiens (20 décembre) Taux d’incidence (20 décembre) Evolution du taux d’incidence sur 7 jours 
8 889 636 +91 608 +52 860 565.22

+9.22%

Combien de nouveaux cas en 24 heures ?

Le jeudi 23 décembre 2021, selon le Tableau de bord du gouvernement, le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid est de 91 608 depuis la veille. 

Quel est le taux d’incidence du Covid en France ?

Le 20 décembre, selon les chiffres de Santé Publique France, le taux d’incidence est de 565.22 cas pour 100 000 habitants, soit largement au-dessus du seuil d’alerte qui est fixé à 50. Il est supérieur aux pics des 2e, 3e et 4e vagues à cette période. « En semaine 50, l’incidence de la COVID-19 s’est maintenue à un niveau très élevé sur le territoire. Les taux d’incidence continuaient à augmenter chez les adultes jeunes et restaient à un niveau élevé chez les enfants », note Santé Publique France dans son rapport hebdomadaire du 23 décembre.

Combien de cas Covid en réanimation ?

  Nombre de patients Covid hospitalisés   Evolution sur les 7 derniers jours  Nombre de patients Covid en soins critiques Evolution sur les 7 derniers jours  Taux d’occupation des lits en en réanimation ou en soins intensifs  
Au 23 décembre 2021 16 060

+6,06%

3 208 +13,28%

63,42% (+13,28%)

Nombre de personnes actuellement hospitalisées par région au 23 décembre 2021 (source : gouvernement.fr)

Région Nombre de personnes actuellement hospitalisées Evolution en 7 jours
Auvergne-Rhône-Alpes 2 061 +10.69%
Hauts-de-France 1 258 +4.83%
Provence-Alpes-Côte d’Azur 2 236 +12.82%
Grand Est 1 422 +2.67%
Occitanie 1 512 +10.53%
Normandie 711 +8.22%
Nouvelle-Aquitaine 1 041 +1.96 %
Centre-Val de Loire 483 -6.21%
Bourgogne-Franche-Comté 776 +3.05%
Bretagne 446 -3.04%
Corse 107 +1.90%
Pays de la Loire 478 -11.97% 
Île-de-France 3 166 +7.58%
Guadeloupe 56 +1.82%
Martinique 146 -5.19%
Guyane 28 +3.70%
La Réunion 127 +18.69%
Mayotte 6

+20%

Carte des hospitalisations par région au 22 décembre 2021
Carte des hospitalisations par région au 22 décembre 2021 © Géodès – Gouvernement

Quels sont les chiffres par département ?

La page Carte et Données du gouvernement publie quotidiennement les chiffres de l’épidémie par département : les cas confirmés, le taux d’incidence, les nouvelles hospitalisations, les nouvelles entrées en soins critiques, le nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation, le nombre de vaccinés… Le ministère de l’Education nationale publie également une carte des départements permettant de connaître le protocole sanitaire applicable dans les écoles, collèges et lycées selon son département. Cette carte est mise à jour chaque semaine, en fonction de l’évaluation de la circulation du virus. Enfin, la plateforme Géodes de Santé publique France met à jour quotidiennement le taux d’incidence par département en France. Le bleu le plus clair correspond aux taux d’incidences les plus bas et le bleu foncé aux taux d’incidence les plus élevés. 

Quel est le taux d’incidence à Paris ?

Le 20 décembre, selon les chiffres du gouvernement, le taux d’incidence à Paris est 1157.07​​​​​​​ cas pour 100 000 habitants, soit en hausse de 71.01% sur les 7 jours précédents. 

Courbe du taux d'incidence à Paris au 20 décembre
Courbe du taux d’incidence à Paris au 19 décembre © Gouvernement.fr

Combien de cas du variant Omicron en France ?

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés. Parmi eux, le variant Omicron déclaré en Afrique du Sud le 24 novembre 2021 et classé comme « préoccupant » par l’OMS deux jours plus tard.  « Le variant Omicron se diffuse à une vitesse fulgurante », plusieurs centaines de cas sont recensés en France et il devrait devenir dominant au début de l’année 2022, a informé Jean Castex le 17 décembre. En France, 1440 cas de variants Omicron sont confirmés au 23 décembre 2021, selon le rapport hebdomadaire de Santé Publique France. Le nombre réel est probablement nettement supérieur.

Que montrent les cartes de suivi de l’épidémie ?

Les cartes permettent de voir en un clin d’œil la situation épidémique par département ou par commune, mais aussi la classification des pays où on peut voyager ou pas, la couverture vaccinale, le protocole sanitaire à l’école, les zones où le port du masque redevient obligatoire… 

Quels sont les chiffres de la vaccination anti Covid en France ?

La vaccination contre le Covid-19 continue de se poursuivre en France avec les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 52 686 872 personnes ont reçu au moins une injection (soit 78,1 % de la population totale 1) et 51 585 838 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 76,5 % de la population totale). Depuis le début de la campagne de rappel, 21 742 825 personnes ont reçu une dose de rappel. La France atteint ainsi avec plusieurs jours d’avance l’objectif fixé par le ministre des Solidarités et de la Santé de 20 millions de rappels vaccinaux réalisés à Noël.

Combien de morts du Covid-19 en France ?

122 295 décès du Covid sont recensés en France au 23 décembre 2021 dont 95 262 à l’hôpital (+179 au cours des 24 dernières heures), selon le Tableau de bord du gouvernement. Ce chiffre ne comprend pas les décès à domicile.



[ad_2]

Source link