Nina sur France 2 : pourquoi l’épidémie de Covid n’est-elle pas abordée dans la saison 6 ? – News Séries à la TV

[ad_1]

« Nina » revient ce soir sur France 2 pour une ultime saison riche en rebondissements. Mais contrairement à « Grey’s Anatomy » ou « The Resident », la série médicale avec Annelise Hesme ne traite pas de l’épidémie de Covid-19. On vous explique pourquoi.

Après un peu plus de six ans de bons et loyaux services sur France 2, Nina s’apprête à raccrocher définitivement la blouse. La série emmenée par Annelise Hesme, Thomas Jouannet, et Grégoire Bonnet revient en effet ce soir à 21h05 pour une sixième et ultime saison.

Une dernière fournée plus courte que les précédentes, qui va confronter notre infirmière préférée à plusieurs combats, dont la fermeture imminente de l’hôpital Madeleine-Brès et la maladie d’un être cher. Mais qui ne traitera pas de l’épidémie de Covid-19, contrairement aux séries médicales américaines actuelles, telles que Grey’s Anatomy, The Resident, ou Good Doctor, qui cette saison ont toutes abordé outre-Atlantique la pandémie qui ébranle la planète depuis maintenant plus d’un an.

Et cette absence de référence au coronavirus au sein des intrigues de Nina s’explique d’une manière très simple : les six épisodes qui constituent cette ultime saison ont été tournés à l’automne 2019, soit plusieurs mois avant le début de l’épidémie de Covid. La saison 6 est donc restée un an et demi dans les placards de France 2, pour une raison que l’on ignore, et paraît ainsi en décalage avec l’actualité, alors que ce n’est pas voulu.

« On l’a tournée il y a un an et demi et l’on n’a donc pas pu intégrer le Covid aux histoires », explique Annelise Hesme dans une interview accordée à Télé Star. « Je suppose que sinon cela aurait été inévitable. Mais à l’époque, on ne s’attendait pas à ce que cette horreur nous tombe sur la tête ».

Malgré tout, pour la star de la série, Nina reste tout de même en phase avec les problématiques du monde hospitalier : « Je pense que les thématiques qu’elles soulève, telles que le harcèlement sexuel ou le manque d’argent à l’hôpital, collent bien avec ce qui se passe actuellement. Les soignantes avec qui l’on a conçu cette série nous ont d’ailleurs alertés depuis le début sur le manque de considération qu’on leur témoignait et leur envie d’exercer leur profession dans de meilleures conditions ».

Et même si le peu d’épisodes donne l’impression que quelques intrigues ont été expédiées, cette saison 6 devrait ravir les fans de la première heure car elle offre une jolie conclusion aux aventures de Nina Auber et de ses collègues de l’hôpital Madeleine-Brès.

[ad_2]

Source link