Le confinement a-t-il eu un impact sur la qualité de notre accès à Internet ?

[ad_1]

La crise du Coronavirus n’a pas mis à mal nos réseaux télécoms pourtant davantage sollicités à cause du confinement. L’application nPerf a publié un premier bilan de la qualité de nos accès fixes et mobiles et la situation est plutôt satisfaisante.

Le débit descendant a reculé de 10% entre février et mars chez les quatre principaux opérateurs.

Un débit mobile descendant en baisse de 10%

D’après les tests pratiqués par les utilisateurs, la qualité des réseaux mobiles a baissé légèrement du 1er janvier au 31 mars et à partir du confinement chez les quatre principaux opérateurs. Ce sont surtout les débits descendants et la navigation web qui ont été affectés. Les débits descendants affichent ainsi un recul de 10% entre février et mars. Orange et Free semblaient davantage en souffrir que leurs concurrents.

Surprise, concernant les réseaux fixes sur la même période, la qualité de service a plutôt tendance à s’améliorer avec des débits à la hausse pour le débit descendant chez Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Paradoxalement, le débit descendant est à la hausse chez certains opérateurs.

Il faut dire que les FAI ont redimensionné leur réseau de manière à répondre à la hausse du trafic Internet. Quant aux accès qui se font avec la technologie du FttH (fibre optique jusqu’à l’abonné), ils ne semblent pas du tout affectés avec des performances qui restent ascendantes pour tous les acteurs.

Source : nPerf



[ad_2]

Source link