le projet Folding@Home se transforme en monstre de calcul

[ad_1]

C’est une belle preuve de solidarité. Face à la pandémie, les ressources de calcul ne cessent d’affluer vers le projet Folding@Home, qui se concentre actuellement sur la modélisation du SARS-CoV-2, le virus qui tient en haleine la planète entière.

Le projet atteint désormais une puissance brute de 473 pétaflops, ce qui est dix fois plus qu’en décembre 2019. Parmi les plus grands contributeurs figurent, évidemment, beaucoup de gamers et de mineurs de cryptomonnaie.

Cette énorme capacité terrasse n’importe quel autre supercalculateur de la planète. A titre de comparaison, l’ordinateur Summit, premier dans le classement TOP500, ne dispose « que » de 148 pétaflops. En réalité, Folding@Home fait même mieux que les sept premiers supercalculateurs de TOP500 réunis. Impressionnant, non ?

Les premiers résultats du projet sont d’ores et déjà visibles. Il y a une semaine, le directeur de Folding@Home a posté sur Twitter la représentation en 3D d’un « spike », cette protéine située sur la membrane du SARS-CoV-2. Elle est d’une importance primordiale, car elle permet au virus de s’accrocher aux cellules humaines et d’y injecter son ARN néfaste.

Pour rappel, chacun peut contribuer aisément au projet : il suffit de télécharger l’application Folding@Home sur son ordinateur et de la laisser tourner en tâche de fond. 

Source : Folding@Home



[ad_2]

Source link